Egyptologie : qui se cacherait derrière la tombe de Toutankhamon ?

Egyptologie : qui se cacherait derrière la tombe de Toutankhamon ?

International
DirectLCI
EGYPTE – Effervescence dans la Vallée des Rois. Une possible chambre secrète pourrait être prochainement découverte derrière le célèbre tombeau de Toutankhamon. Selon les scientifiques sur place, il pourrait s'agir de la dernière demeure de Néfertiti. Une hypothèse remise en cause par les Egyptologues français Marc Gabolde et Pierre Tallet, qui évoquent la présence possible d'une autre reine

Enquête historique. Des analyses radars effectuées dans la chambre funéraire du pharaon Toutankhamon, à Louxor, semblent confirmer l'hypothèse de l'existence d'une cavité secrète, derrière l'un des murs de la pièce, qui pourrait renfermer un autre tombeau prestigieux. Selon la théorie de l'égyptologue britannique Nicholas Reeves, à l'origine des recherches entreprises autour de la dernière demeure de Toutankhamon, la célèbre reine Néfertiti pourrait y reposer.

En Egypte, les autorités locales se montrent optimistes quant à une future découverte archéologique d'ampleur. Samedi, le ministre égyptien des Antiquités Mamdouh al-Damati a même évalué à 90% le pourcentage de chances qu'il y ait "une autre tombe derrière la chambre funéraire de Toutankhamon". Les doutes persistent néanmoins sur la présence d'une sépulture cachée et l'identité du ou de la défunte inhumé. Seule certitude : le tombeau de Toutankhamon était à l'origine destiné à une reine.

L'hypothèse Mérytaton

Pour les égyptologues français Marc Gabolde et Pierre Tallet, interrogés par metronews, si une chambre secrète renferme le tombeau d'une reine, ce n'est sans doute pas Néfertiti. Auteur d'un ouvrage consacré à Toutankhamon*, Marc Gabolde défend la thèse selon laquelle la momie de la reine à la beauté légendaire a en effet déjà été découverte. Selon le chercheur, il s'agit de "Younger Lady", le nom donné à l'une des momies royales retrouvées dans le tombeau d'Amenhotep II. "Les analyses ADN effectuées sur cette momie ont montré qu'elle était la mère de Toutankhamon et la sœur d'Akhenaton, explique le scientifique. Mais en réexaminant l'ADN, je me suis aperçu qu'elle était plus vraisemblablement une cousine d'Akhenaton". Une thèse qui rend possible leur union, les mariages entre cousins étant courant à l'époque.

EN SAVOIR + >> L'Egypte va scanner les pyramides pour tenter de percer leurs secrets

Alors qui serait inhumée à côté de Toutankhamon si un tombeau est bien découvert ? Pour Marc Gabolde, il pourrait s'agir de Mérytaton, la fille ainée de Toutankhamon et Néfertiti, qui aurait présidé au destin de l'Egypte entre les règnes de son père et de son frère. "On n'a jamais retrouvé sa sépulture et on sait par ailleurs qu'une grosse partie de son appareil funéraire a été usurpée par Toutankhamon. Si jamais il y a vraiment un caveau double correspondant à cette période-là, le plus logique est qu'il s'agisse de Mérytaton", abonde en ce sens Pierre Tallet.

Une reine méconnue

Méconnue, cette reine pharaon a cependant joué "un rôle assez central" dans l'histoire de l'Egypte antique, explique le spécialiste. Elle a dû arriver au pouvoir à l'âge de 15 ou 16 ans, suite au décès d'Akhénathon. C'est elle qui a décidé de retourner dans la région de Thèbes et de restaurer le culte d'Amon", une restauration dont son frère s'attribuera les bénéfices. Il semble en outre que Mérytaton ait joué un rôle dans "la défense de l'Egypte menacée à l'époque par une invasion Hittite".

Mérytaton, Néfertiti ? Les investigations entreprises dans la Vallée des Rois permettront peut-être de lever le voile sur cette énigme, à condition qu'une chambre funéraire cachée existe bel et bien derrière les murs du somptueux tombeau du célèbre roi d'Egypte. Sur ce point, Marc Gabolde et Pierre Tallet restent prudents. "La Vallée des Rois est pleine de fissures parce que la montagne bouge. Toutes ces fissures constituent autant d'interfaces pour les échos-radars. En 2006, un écho très net avait été perçu au sud-est du tombeau de Toutankhamon. Mais il s'est avéré qu'il s'agissait d'une petite cavité et non d'une tombe", rappelle Marc Gabolde.

*Marc Gabolde est maître de conférences, habilité les recherches, à l'université Paul Valéry - Montpellier 3. Il a publié en septembre l'ouvrage Toutankhamon, aux éditions Pygmalion.

Pierre Tallet est maître de conférences à l'université Paris-Sorbonne. Il l'est l'auteur de l'ouvrage 12 reines d'Egypte qui ont changé l'Histoire, paru en 2013 aux éditions Pygmalion.

A LIRE AUSSI >> Les squelettes du Monoprix de Sébastopol vont (enfin) parler

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter