Élection américaine : des grandes villes se barricadent par peur d'une explosion de violence

Élection américaine : des grandes villes se barricadent par peur d'une explosion de violence

CRAINTE - Alors que l'élection approche à grand pas, les commerces de plusieurs grandes villes américaines se barricadent par peur des violences qui pourraient éclater dans la nuit de mardi à mercredi.

La peur est montée d'un cran ces derniers jours dans plusieurs villes des États-Unis. Alors que Donald Trump a annoncé samedi qu'il allait "y avoir de la pagaille dans notre pays" après le scrutin de mardi, des commerçants de Washington D.C et New York ont commencé à barricader leurs vitrines par crainte de débordements le soir de l'élection. Beaucoup d'Américains redoutent que le président des États-Unis se déclarent vainqueur dès mardi soir s'il est en avance sur son adversaire démocrate, Joe Biden. Une information démentie dimanche par le principal intéressé : "C'est une fausse information."

Dans la capitale fédérale, c'est une quantité conséquente de magasins du centre-ville qui ont accroché des planches en bois sur leurs vitrines. La Maison-Blanche a elle aussi décidé d'augmenter massivement sa sécurité en dressant de grandes barrières tout autour de l'enceinte. "On a l'impression que la Maison-Blanche et ses alentours sont en état de siège", nous confiaot vendredi la journaliste et correspondante auprès de la présidence Laurence Haïm. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Washington sur les dents

"Nous savons que certaines personnes souhaiteraient semer le chaos et la confusion", a déclaré la maire de Washington, Muriel Bowser, lors d'une conférence de presse jeudi dernier. "Nous n'avons pas d'informations spécifiques sur le sujet, mais nous sommes prêts à assurer la sécurité de la ville". Cité par le Washington Post, le chef de la police Peter Newsham a déclaré que "tout porte à croire qu'il y aura des tensions la nuit des élections, peu importe qui l'emporte".

Lire aussi

Pour répondre au risque, la police de la capitale a fortement augmenté ces effectifs et annoncé la fermeture de rues sur un large périmètre autour de la Maison-Blanche les 3 et 4 novembre. 

Plusieurs organisations ont d'ores et déjà prévu des rassemblements. L'une d'elle, Shutdown DC (Fermer DC, ndlr), a déposé un permis pour accueillir jusqu'à 10.000 personnes sur la Black Lives Matter plaza, devant la Maison-Blanche, le soir du 3 novembre. Musique et prises de parole sont prévues, avec un grand écran diffusant les résultats. 

New York se prépare aussi

La BIg Apple, elle aussi, se prépare à une nuit tendue et agitée. "Nous sommes prêts à tout", a affirmé le maire de la ville Bill de Blasio, ajoutant que "de nombreuses manifestations, de longues manifestations, et potentiellement pour des cortèges adverses qui vont se confronter".

Parmi les grandes enseignes qui se barricadent, le célèbre magasin Macy's à proximité de la 6e avenue. "Il vaut mieux être trop prudent. Nous renforçons la sécurité dans plusieurs de nos magasins", a affirmé l'enseigne auprès de CNN. Non loin de là, le magasin T-Mobile de Times Square se protégeaient également.

Les élections US vous intéressent ? Écoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Une élection présidentielle 2020 totalement hors-norme qui promet d’être plus électrique et passionnante que jamais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter