Election américaine : "Nous pensons que nous allons gagner", affirme Biden, confiant et patient

Biden aux portes de la Maison Blanche, Trump lance la bataille judiciaire

SUSPENSE - Pour la première fois depuis 2000, les Américains ne connaissaient pas le nom de leur prochain président au lendemain du scrutin. Le démocrate creuse cependant l’écart sur son rival, au point d’avancer qu’il gagnera l’élection.

Alors que le vainqueur de l’élection américaine n’est toujours pas connu, les résultats se faisant attendre dans une poignée d’Etats, Joe Biden s’est dit convaincu, mercredi 4 novembre, de remporter la présidentielle. "Il est évident que nous sommes en train de gagner assez d'Etats pour remporter les 270 votes de grands électeurs", le nombre nécessaire pour être élu à la Maison Blanche dans le système américain de suffrage universel indirect, a proclamé l'ex-bras droit de Barack Obama lors d'une déclaration dans son fief de Wilmington, dans le Delaware. 

Après des victoires précieuses dans le Wisconsin et le Michigan, deux Etats-clés face à Donald Trump, et une avance dans l’Arizona dont il revendique la victoire, le candidat démocrate était aux portes de la Maison Blanche au moment de sa prise de parole. Pour autant, pas question de s’emballer : "Je ne suis pas venu vous dire que nous avons gagné", a nuancé Joe Biden, 77 ans. "Mais je suis venu vous dire que lorsque le dépouillement sera terminé, nous pensons que nous allons gagner", a-t-il ajouté, sa colistière Kamala Harris se tenant à ses côtés sur la scène, masquée.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Même s’il affiche sa confiance, Joe Biden se montre patient. Une retenue qui contraste avec le triomphalisme de Donald Trump, qui n’a pas hésité à assurer dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 novembre (mercredi matin heure française) sa victoire. "Honnêtement, nous avons gagné l'élection", avait déclaré le président républicain lors d'une brève allocution depuis les salons de la Maison Blanche. 

Lire aussi

Toutes les voix doivent être comptées- Joe Biden

Mais depuis, le dépouillement des votes anticipés a donné l’avantage au camp démocrate, forçant Trump à déchanter et à annoncer des actions en justice, notamment pour suspendre le dépouillement dans trois Etats. "Toutes les voix doivent être comptées", a réagi Joe Biden, ajoutant que les Américains ne seront "pas réduits au silence". 

Une fois le résultat connu, il sera temps "de mettre les discours agressifs de la campagne derrière nous", a par ailleurs déclaré Joe Biden, conscient qu’il récupérera un pays profondément divisé s’il est élu. "Pour avancer, nous devons arrêter de traiter nos opposants comme des ennemis. Nous ne sommes pas des ennemis", a-t-il souligné avant de lancer une des phrases qu'il a martelées durant des mois : "Je fais campagne en tant que démocrate mais je gouvernerai comme un président américain."

"Il est particulièrement important à mes yeux que nous ayons remporté une majorité des (voix des) Américains", a-t-il poursuivi, même si remporter le vote populaire n'est pas gage de victoire aux Etats-Unis. "La sénatrice Harris et moi sommes en bonne voie pour remporter plus de votes que tous les autres 'tickets'" - le duo de candidats à la présidence et vice-présidence des Etats-Unis - "de l'histoire de ce pays", a déclaré le démocrate, alors que jamais autant d'Américains n'ont participé à l'élection 

présidentielle (160 millions d'électeurs, selon le US Elections Project).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Lire et commenter