Bannon suspendu de Twitter après avoir souhaité voir la tête d'Anthony Fauci "au bout d'une pique"

Bannon suspendu de Twitter après avoir souhaité voir la tête d'Anthony Fauci "au bout d'une pique"

APPEL À LA VIOLENCE - Regrettant le retour "au temps des Tudor" pour qu'y soient exécutés le responsable de la stratégie nationale de lutte contre l'épidémie et le patron du FBI, le stratège d'extrême-droite Steve Bannon a été suspendu de Twitter.

La nuit dernière, le réseau social préféré du président des États-Unis a suspendu le compte @WarRoomPandemic (fort de 150.000 abonnés), celui de l'ancien directeur de campagne et conseilleur de Donald Trump, Steve Bannon. Le stratégiste politique d'extrême-droite a appelé lors de son émission quotidienne à la décapitation du Dr. Anthony Fauci, l'un des experts de l'administration Trump sur le Covid-19, et que Donald Trump a récemment menacé de "virer" après l'élection. Il a également demandé la tête de l'actuel directeur du FBI, Christopher Wray, qu'il ne considère pas assez loyal à Donald Trump.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

"J’aimerais revenir au temps de l’Angleterre des Tudor et mettre leur tête [celle d’Anthony Fauci et Christopher Wray, ndlr] au bout d’une pique. Je les mettrais à l'entrée de la Maison Blanche afin qu’elles servent d’avertissement aux bureaucrates fédéraux", a déclaré ainsi Steve Bannon ajoutant : "Vous suivez le programme, ou vous êtes fini".

Selon CBS et CNN, le compte Twitter de Bannon a été suspendu "à titre définitif". Cependant, Facebook et YouTube n'ont pas suspendu ses comptes mais censuré la vidéo polémique. Laquelle sera tout de même restée plus de 10 heures en ligne, depuis sa diffusion, jeudi 5 novembre, sur la page Facebook du stratège d'extrême-droite et avait été vue plus de 200.000 fois.

Ancien banquier d'affaires chez Goldman Sachs, Steve Bannon avait mis le site internet Breibart News qu'il dirigeait au service de l'une des mouvances de l'extrême droite américaine se présentant sous le nom d'alt-right. Devenu une figure incontournable de ce mouvement, Bannon a été nommé le troisième et dernier directeur de campagne de Donald Trump en 2016, lui permettant de battre Hillary Clinton. Devenu conseiller du président, il avait quitté la Maison Blanche à l'été 2017 suite à des divergences avec son milliardaire de patron.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Joe Biden arrive au Capitole pour son investiture

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter