Élection américaine : des centaines de personnes devant la Maison Blanche pour la soirée électorale

Élection américaine : des centaines de personnes devant la Maison Blanche pour la soirée électorale

ELECTION DAY - Depuis le début de la soirée, mardi 3 novembre, une foule s'est réunie et patiente dans le calme sur la "Black Lives Matter Plaza", située à proximité de la Maison Blanche, à Washington.

A quelques encablures de la Maison Blanche, la "Black Lives Matter Plaza" est devenue un symbole des tensions raciales qui ont déchiré l’Amérique et de l’opposition à Donald Trump. C’est là que plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées mardi 3 novembre en fin d’après-midi, dans l’attente des résultats de l’élection présidentielle qui voit s’opposer le président sortant et le candidat démocrate Joe Biden. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

J'espère voir le président s'en aller- Malik Williams, sympathisant démocrate

La foule, majoritairement favorable au camp démocrate, patientait dans une ambiance festive, entre chants et slogans politiques. "Je suis là pour faire la fête, j'espère voir le président s'en aller", explique Malik Williams, 27 ans, conseiller dans une école de l'Etat du Maryland. Il a notamment indiqué compter sur les votes par anticipation, qui ont atteint un niveau record au-delà des 100 millions de bulletins. Concetta Leanza, 34 ans, et son amie Ruby Estoy, 40 ans, ont ainsi voté "dès que les bureaux ont ouvert" le 24 octobre dans l'Etat de Floride, avant de venir dans la capitale, depuis le dimanche 1er novembre.

Elles ont prévu de quitter les lieux à la nuit tombée par précaution. Les rumeurs de violences pendant la soirée se sont multipliées sur les réseaux sociaux ces derniers jours et de nombreux bâtiments du quartier ont été protégés par du contre-plaqué pour éviter des dégradations et un important dispositif policier a été mis en place. 

"Jamais auparavant ils n'ont mis des grilles autour de la Maison Blanche ou protégé les bâtiments, a commenté Lori Ricks, la cinquantaine. Cela en dit beaucoup." Chris, un Afro-Américain de 29 ans, fait partie de ceux qui tentent de dialoguer avec les rares partisans de Donald Trump présents. Sans succès. "Le dialogue aide toujours tant qu'on reste poli, assure-t-il. Peu importe ce qu'il va arriver, on ne peut pas détruire notre pays, il faut essayer ensemble d'améliorer la situation de chacun."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Lire et commenter