La victoire de Joe Biden à la présidentielle entérinée par le vote des grands électeurs

Biden veut "tourner la page" Trump

POLITIQUE - Le collège des grands électeurs a officiellement entériné lundi 15 décembre la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle. Le démocrate, qui deviendra le 20 janvier prochain le 46e président de l'histoire du pays, a appelé à "tourner la page" de la présidence Trump.

L'heure de la consécration. Alors même que Donald Trump refuse de reconnaître le résultat de l'élection, Joe Biden a vu sa victoire confirmée par le vote des grands électeurs ce lundi. Le collège a, comme c'est prévu, confirmé le succès du démocrate qui deviendra en janvier prochain le 46e président de l'histoire des États-Unis. Les voix des grands électeurs de Californie, État remporté très largement par le démocrate, ont fait définitivement basculer le scrutin, Joe Biden franchisant le seuil des 270 suffrages nécessaires pour remporter le collège.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Le coup de grâce pour Donald Trump ?

Cette étape du processus électoral est habituellement peu suivie par les médias et la population américaine. Exceptionnellement, au vu du contexte tendu, elle a été retransmise en direct dans le pays. Ce vote représente un nouveau coup d'arrêt pour la guérilla juridique que Donald Trump mène depuis de longues semaines pour tenter de faire invalider le résultat des élections alors même qu'ils ont déjà été certifiés par chacun des 50 États américains. La Cour Suprême, à majorité conservatrice, a rejeté la semaine dernière deux recours républicains sans même s'en saisir sur le fond. Le président espérait par exemple forcer les États d'habitude acquis à la cause républicaine à changer leur législation interne pour inverser le résultat de l'élection et forcer les grands électeurs à voter pour lui.

Il est temps de tourner la page- Joe Biden

Plus tard dans la soirée, l'ancien vice-président de Barack Obama s'est exprimé depuis son fief de Wilmington (Delaware). "L'intégrité de nos élections a été préservée. Maintenant, il est temps de tourner la page. De nous rassembler", a-t-il ainsi appelé, soutenant que la "flamme de la démocratie a été allumée il y a longtemps dans ce pays. [...] Rien - ni même une pandémie ou un abus de pouvoir - ne peut éteindre cette flamme." Jusque- là resté en retrait de toute confrontation directe, Joe Biden a sévèrement égratigné son rival Donald Trump. Dans un réquisitoire lourd de sens, il estime que le milliardaire républicain a adopté "une position extrême jamais vue auparavant". Il a refusé "de respecter la volonté du peuple, de respecter l'État de droit, et refusé d'honorer notre constitution", a-t-il martelé. 

Ce 14 décembre, Joe Biden a franchi une nouvelle étape solennelle dans le processus qui doit le mener jusqu'à la Maison Blanche. Certains élus républicains pourraient enfin reconnaître la victoire de Joe Biden. Le sénateur républicain Rob Portman, a ainsi franchi le pas ce lundi: "Bien que j'aie soutenu le président Trump, le vote du collège électoral aujourd'hui fait qu'il est clair maintenant que Joe Biden est le président élu." Désormais, il faut attendre la cérémonie d'investiture, le 20 janvier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

EN DIRECT - Jean-Michel Blanquer plaide pour le maintien des écoles ouvertes en cas de reconfinement

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

"Même les enfants meurent maintenant" : le variant sud-africain du Covid incontrôlable dans le pays

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

Lire et commenter