Election US : Trump obtient la majorité requise pour l'investiture

Election US : Trump obtient la majorité requise pour l'investiture

ETATS-UNIS – Le candidat officieux des républicains dans la course à la Maison Blanche, Donald Trump, a obtenu la majorité requise de délégués qui lui garantit l'investiture, selon l'agence Associated Press.

Donald Trump y est. Selon le décompte de l'agence Associated Press, le provocateur milliardaire, le candidat que personne n'a pris au sérieux quand il s'est lancé dans la course à l'investiture républicaine, a atteint la majorité de délégués requise pour l'investiture du parti républicain pour la course à la présidence des Etats-Unis. Donald Trump a réuni 1238 délégués, rapporte l'agence, qui a effectué son décompte à partir des déclarations de délégués libres qu'elle a recueillies. La majorité requise est fixée à 1237 délégués.

En l'absence d'un rapport officiel du nombre de délégués publié par le parti Républicain, les médias doivent eux-mêmes tenir les comptes au fil des caucus. Or, dans certains Etats, les délégués sont libres de voter pour le candidat de leur choix. Les premières estimations se font donc sur une base déclarative. Une base fiable, à en croire l'intéressé qui a lui-même assuré jeudi soir avoir "passé la barre" : "C'est un honneur", a-t-il déclaré, en se disant étonné d'y être parvenu aussi vite.

Clinton devra encore attendre un peu

Pour le magnat de l'immobilier, cette majorité n'était pourtant qu'une formalité depuis que ses derniers rivaux ont jeté l'éponge il y a trois semaines. Ce gain devrait toutefois rendre l'investiture de Donald Trump officielle. En revanche, ce dernier devra encore attendre la convention républicaine programmée du 18 au 21 juillet prochain à Cleveland pour obtenir le titre officiel de candidat républicain à la Maison Blanche.

Côté démocrate, la favorite Hillary Clinton devrait, elle, patienter encore quelques jours, en tout état de cause jusqu'au 7 juin, jour des scrutins californiens, où 546 délégués sont "distribués". Ce n'est pas avant qu'elle pourra atteindre le nombre nécessaire de délégués et remporter l'investiture de son parti. Malgré la résistance de Bernie Sanders, le duel Trump-Clinton ne fait cependant guère plus de doute.

A LIRE AUSSI 
>>  Corée du Nord, Chine, Russie : la politique étrangère fantaisiste de Donald Trump
>> 
VIDEO - Un meeting de Donald Trump au Nouveau Mexique part en vrille
>> 
Pour Donald Trump, Hillary Clinton est "complice" des infidélités de son mari

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.