VIDÉO - Elections aux Etats-Unis : trois questions pour comprendre pourquoi il faut s’intéresser aux Midterms

International
POLITIQUE - Les électeurs américains sont attendus aux urnes le 6 novembre pour les Midterms. Objectif : renouveler 33 sénateurs et désigner les 435 nouveaux membres de la Chambre des représentants. Des élections durant lesquelles Donald Trump joue gros, le président américain pouvant perdre sa majorité.

Les Américains approuvent-ils la politique orchestrée par Donald Trump depuis deux ans ? Réponse le 6 novembre. Les électeurs sont appelés ce jour-là aux urnes pour les Midterms, ces élections de mi-mandat à l'issue desquelles le président pourrait perdre la main au Congrès. Mais aussi localement, puisque de nombreuses élections se déroulent à l'occasion de ce scrutin aux airs de référendum sur l'hôte de la Maison Blanche.

Comment se déroulent les élections ?

Ces élections parlementaires et locales sont organisées à travers le pays à mi-mandat. Le président américain ne figure donc pas sur le bulletin de vote. A l'échelle nationale, on vote pour les membres du Sénat, qui est la chambre haute composée de 100 sénateurs (deux par État), et la Chambre des représentants, qui est la chambre basse composée de 435 représentants.

L'ensemble des 435 sièges de la Chambre des représentants sont remis en jeu tous les deux ans.  Au Sénat, qui compte 100 élus, les mandats durent six ans. Plus d'un tiers seront renouvelés le 6 novembre : 35 sièges. 


Les républicains contrôlent en ce moment le Congrès, avec une courte majorité au Sénat (51-49) et plus confortablement à la Chambre (236-193, avec six sièges vacants). Mais la carte électorale du Sénat est, par un hasard du calendrier, beaucoup plus défavorable aux démocrates car ils doivent défendre 26 sièges, contre seulement neuf pour les républicains.  A la Chambre, les démocrates doivent gagner 25 sièges supplémentaires s'ils veulent reprendre la majorité. C'est faisable, selon les sondeurs. Les nouveaux élus entameront leur mandat le 1er janvier 2019. En général, les élections de mi-mandat mobilisent peu, avec environ 40 % des électeurs.

Et localement ?

Les élections des gouverneurs auront lieu dans trente-six Etats et trois territoires (Guam, les îles Mariannes du Nord et les îles Vierges des Etats-Unis). Parmi ces trente-six postes de gouverneurs, vingt-six sont aux mains des républicains, neuf aux mains des démocrates, et l’Alaska est dirigé par un indépendant.


En outre, les électeurs de trente-huit Etats décideront de 157 mesures à l’échelle locale. Certaines sont plus emblématiques que d'autres : dans cinq Etats, ils se prononceront sur la légalisation de la marijuana à des fins médicales ou récréatives. Ils voteront aussi sur l’expansion et le financement de Medicaid, cette assurance-maladie pour les individus et familles à faibles revenu et ressources.

Pourquoi les résultats peuvent impacter lourdement la politique américaine ?

Pour plusieurs raisons. Tout d'abord car si les démocrates prenaient la majorité à la Chambre, la probabilité du lancement d'une procédure de destitution contre Donald Trump ("impeachment") augmenterait grandement. En outre, les enquêtes parlementaires contre l'administration Trump, visant notamment les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire et la Russie en 2016, se multiplieraient.


Cela signifierait que les démocrates prendraient la tête des commissions parlementaires à la Chambre, ce qui leur donnerait le pouvoir de distribuer les assignations à comparaître aux témoins qu'ils voudraient entendre sous serment. Enfin, si les démocrates parvenaient aussi à prendre le contrôle du Sénat, alors toutes les nominations de Donald Trump pour la Cour suprême, le système judiciaire fédéral ou des postes exécutifs au sein de l'administration pourraient être bloquées. Le Sénat a le dernier mot sur ces choix présidentiels.    

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Midterms, un succès pour Donald Trump ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter