Elections en Afghanistan : un test concluant malgré des irrégularités

Elections en Afghanistan : un test concluant malgré des irrégularités

DirectLCI
POLITIQUE - Les élections présidentielles qui se sont déroulés en Afghanistan samedi ont été entachées par des rumeurs d'irrégularités, dénoncées par les trois candidats favoris. La population s'est malgré tout déplacée en masse pour ce scrutin crucial pour la jeune démocratie afghane.

L'élection présidentielle qui s'est déroulée samedi en Afghanistan est historique. Il s'agit en effet de la première passation de pouvoir d'un président afghan à un autre, signe de la bonne marche de cette jeune démocratie. Mais le succès de ce scrutin ne doit pas faire oublier les irrégularités constatées ça et là, ont mis en garde les trois candidats favoris de l'élection. "Nous avons assisté à un grand jour pour la démocratie en Afghanistan, a estimé dimanche Zalmai Rassoul, poulain du président Karzaï, lors d'une conférence de presse à Kaboul. (Mais) manifestement, il y a eu des problèmes à certains endroits".

Un constat partagé par l'un de ses adversaires, Ashraf Ghani, un ancien ministre des Finances. "Des informations font état de fraudes graves dans plusieurs endroits. Tout a été répertorié et sera transmis pour enquête à la Commission électorales des plaintes", a-t-il déclaré sur Twitter . "Bourrages d'urnes", "pénuries de bulletins" dans les bureaux de vote ou encore employés électoraux "maltraités" et électeurs "influencés" : plus de 1.200 réclamations ont été déposées auprès de l'institution.

Un geste de défi aux talibans

Mais malgré ces irrégularités, les Afghans se sont déplacés samedi en nombre dans le pays pour désigner un successeur à Hamid Karzaï, venant grossir les longues files d'attente devant les bureaux de vote. En sortant, beaucoup montraient fièrement leurs doigts tachés d'encre, prouvant qu'ils avaient voté, comme un geste de défi aux talibans . L'élection est en effet un test majeur pour ce pays de 28 millions d'habitants secoué par trois décennies de guerre et dont la population appréhende le retrait des 51.000 soldats de l'Otan d'ici à la fin de l'année.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a loué le "courage des Afghans qui ont voté malgré les menaces et les intimidations des talibans et d'autres groupes extrémistes ou terroristes". Ces élections "représentent une autre étape majeure dans la prise en charge totale de la sécurité du pays par les Afghans eux-mêmes, alors que les États-Unis et leurs alliés rappellent leurs forces", a renchérit la Maison Blanche. Les résultats du premier tour seront connus le 24 avril, avant un possible deuxième tour le 28 mai.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet