Covid-19, combat d'idées et politesse... Ce qu’il faut retenir du débat des vice-présidents entre Kamala Harris et Mike Pence

Covid-19, combat d'idées et politesse... Ce qu’il faut retenir du débat des vice-présidents entre Kamala Harris et Mike Pence
International

ELECTIONS – Ce mercredi 7 octobre avait lieu l’unique débat entre Mike Pence et Kamala Harris, les colistiers de Donald Trump et Joe Biden. Une confrontation bien plus calme que celle entre le président sortant et son rival démocrate, qualifié par beaucoup de "pire débat de l'histoire américaine".

Huit jours après le premier débat entre Joe Biden et Donald Trump, c’était au tour de leurs colistiers d’entrer dans l’arène, ce mercredi  7 octobre à 19h, heure de Salt Lake City (Utah). Dirigés par la correspondante du magazine USA Today Susan Page, Kamala Harris, 55 ans, et Mike Pence, 61 ans, ont confronté leurs positions sur des sujets aussi divers que les tensions raciales, la fracturation hydraulique ou la nomination d’une nouvelle juge à la Cour suprême. 

Un débat maîtrisé et courtois

Les échanges, globalement respectueux du temps de parole alloué à chacun, offraient un contraste saisissant avec la joute verbale qu’on menée le 45ème président des Etats-Unis et son opposant démocrate le 29 septembre à Cleveland. Quand Joe Biden et Donald Trump avaient enchaîné les noms d’oiseaux ("menteur",  "clown", "caniche de Poutine" entre autres), la sénatrice et l’actuel vice-président ne se sont que rarement interrompus au cours des 90 minutes d’émission.  

Lire aussi

Le paroxysme de la cordialité a pu être atteint après que Kamala Harris a rappelé son parcours de fille d’immigrés jamaïcain et indienne, devenue procureure puis sénatrice de Californie et première colistière noire pour un ticket issu d’un grand parti. "Je souhaite vous féliciter, comme je l'ai fait par téléphone, pour votre nomination historique", a alors lancé son opposant. "Je respecte le fait que Joe Biden a consacré 47 ans de sa vie au service de l'Etat ; je respecte aussi votre carrière dans la fonction publique", a également adressé l’avocat de formation en direction de la démocrate, à travers deux parois de plexiglas et à quatre mètres de distance. 

Vaccin, bilan, santé présidentielle... le coronavirus omniprésent

La pandémie de Covid-10 n’a pas tardé à s’inviter dans le débat, qui s’est ouvert par un rappel des précautions sanitaires en vigueur. D’emblée, Kamala Harris s’en est prise à la gestion de la pandémie par le président : "Les Américains ont été témoins de ce qui est le plus gros échec de toute administration présidentielle dans l'histoire de notre pays", a-t-elle asséné, rappelant le bilan de 210.000 morts dans le pays. En face, le vice-président défend que Donald Trump "a mis la priorité sur la santé des Américains", citant l’interdiction des déplacements depuis la Chine.

En vidéo

Le virus s'invite dans le débat entre Mike Pence et Kamala Harris

La contre-attaque est survenue quelques minutes plus tard, Mike Pence accusant sa rivale démocrate de "saper la confiance" des Américains dans la vaccination. "Si les médecins nous disent que nous devons le prendre, venait de déclarer Kamala Harris, je serai la première à faire la queue pour le prendre. Mais si Donald Trump nous dit de le prendre, je ne le prendrai pas." "Le fait que vous continuiez à saper la confiance de la population dans un vaccin, si le vaccin arrive pendant l'administration Trump, est scandaleux", a rapidement répliqué celui qui se trouve depuis février à la tête de la cellule de crise de la Maison blanche en charge de la lutte contre le coronavirus.  

En vidéo

Mike Pence accuse Kamala Harris de "saper la confiance" des Américains dans un vaccin

Un argumentaire qu'il a fallu étoffer quand est surgie la question de l’état de santé de Donald Trump – que le vice-président est appelé à remplacer en cas d’incapacité ou de décès. "Les Américains ont le droit d’avoir des informations sur la santé du président", a reconnu Mike Pence, alors que Donald Trump a réintégré la Maison blanche lundi après trois jours d’hospitalisation en raison de sa contamination par le coronavirus. 

Climat vs environnement

De la crise sanitaire à ses conséquences économiques puis à l’écologie : les transitions étaient toutes trouvées pour la modératrice Susan Page. Sur ce dernier sujet, Mike Pence a tenté de défendre un bilan dont il s’est dit "fier". Comme Donald Trump la semaine précédente face à Joe Biden, le conservateur a tenté de distinguer les enjeux environnementaux ("la terre", "l’eau") et climatiques. "Le climat change mais le problème est de savoir quelle est la cause de ce changement", a-t-il assuré avant de pointer l'importance économique du secteur de l'énergie dans le pays.

En vidéo

"Il y avait une époque où notre pays croyait en la science", lance Kamala Harris à Mike Pence

Une brèche qu’avait déjà ouverte un peu plus tôt sa rivale démocrate, qui défend de son côté des investissements dans les énergies propres. "Il y a une époque où notre pays croyait en la science", lance-t-elle. Tout au long du débat, et appuyée par Joe Biden depuis Twitter, Kamala Harris aura tenté de nier la volonté de son ticket d’interdire la fracturation hydraulique, enjeu majeur dans le pays. 

Transition du pouvoir : les interrogations persistent

La conclusion du seul "débat des vice-présidents" a été amorcée, comme la semaine précédente, sur la question de la transition après le résultat du scrutin. Un enjeu pour Mike Pence. Alors que Donald Trump a, à plusieurs reprises, refusé de s'engager sur une transition pacifique en cas de défaite à l'élection, notamment lors du débat face à Biden, son colistier a réitéré des doutes sur la validité du vote par correspondance. Esquivant l’éventualité d’une défaite, il s’est borné à répéter sa conviction de remporter le scrutin "s'il y a une élection juste et transparente".

Malgré le plaidoyer de Kamala Harris qui, regard dans l’objectif de la caméra, a multiplié les appels à voter, ce n’est pas son appel à "défendre la démocratie" que de nombreux spectateurs auront retenu… Mais plutôt une mouche, posée sur la chevelure de son rival. Quelques minutes après la fin du débat, elle fait déjà l’objet de nombreux détournements sur Twitter… Et était récupérée par l’équipe de Joe Biden, qui s’est empressée de mettre en vente des tapettes sur son site. 

Toute l'info sur

Présidentielle US : Trump vs Biden, l'affiche d'une élection imprévisible

Suivez les dernières informations sur l'élection présidentielle américainePODCAST EXCLUSIF : Far West. Suivez les élections dans la peau d'un électeur américain

L'élection américaine vous intéresse ? Ecoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Une présidentielle 2020 totalement hors-norme qui promet d’être plus électrique et passionnante que jamais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Jody éliminée de "Koh-Lanta" : "Je suis soulagée que ce soit terminé"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent