"Elle a été médiocre" et "méchante" : Trump s'en prend déjà à Kamala Harris, la colistière de Joe Biden

Description du sujet digitial
International

PREMIERS TACLES - Après la décision du candidat démocrate à la Maison Blanche de choisir comme colistière la sénatrice noire Kamala Harris, le président américain n'a pas tardé à donner le ton des échanges à venir.

"J'étais plus surpris qu'autre chose parce qu'elle a été très médiocre". Taclant d'emblée la sénatrice Kamala Harris pour ses performances pendant la campagne des primaires démocrates, Donald Trump n'a pas tardé à donner le ton des échanges à venir ce mardi lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison Blanche, après l'annonce par Joe Biden de la nomination de l'ex-procureure comme colistière. 

"Elle a eu de très mauvais résultats aux primaires. Et ça, c'est comme un sondage", a ajouté le président américain soulignant sa surprise après la décision du candidat démocrate à la Maison Blanche.

Lire aussi

"Joe le mou et Kamala l'imposture"

Le milliardaire républicain, qui est candidat à sa réélection, a aussi noté que lors de l'audition du candidat conservateur controversé à la Cour suprême Brett Kavanaugh, en 2018, Kamala Harris avait été "la plus méchante, la plus horrible, la plus insolente de tout le Sénat".

Elle a aussi "manqué de respect" à Joe Biden, a ajouté Donald Trump, en référence au premier débat des primaires démocrates, en 2019, où la sénatrice de Californie avait attaqué l'ancien vice-président avec virulence sur ses positions passées concernant les politiques de déségrégation raciale dans les années 1970.

"Joe le mou et Kamala l'imposture, faits pour être ensemble, mauvais pour l'Amérique", dénonçait une vidéo tweetée plus tôt par le président américain, qui plaçait par ailleurs Kamala Harris à l'extrême gauche là où cette dernière est plutôt raccord avec la ligne centriste de Joe Biden. Par contraste, ce dernier a chanté les louanges de son vice-président Mike Pence, "solide comme un roc" et "respecté de tous les groupes religieux".

Dans une décision historique, Joe Biden, 77 ans, a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, première femme noire colistière aux Etats-Unis qui pourrait aussi devenir la première vice-présidente. "En route pour la victoire", a-t-il tweeté dans la soirée, après une avalanche de réactions positives chez les grands noms démocrates mais aussi les sportifs, avec LeBron James, ou les célébrités comme Taylor Swift.  L'ex-procureure s'est dite "honorée" de cette décision, qui donne un coup de fouet à une campagne largement paralysée par la pandémie de Covid-19. 

Tous deux s'exprimeront ensemble ce mercredi après-midi à Wilmington, depuis l'Etat du Delaware, où vit le candidat démocrate.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent