Elle monte dans l'avion pour Paris et finit à San Francisco... Devinez quoi ? Elle avait pris un vol United Airlines

Elle monte dans l'avion pour Paris et finit à San Francisco... Devinez quoi ? Elle avait pris un vol United Airlines

LOI DES SÉRIES - Une passagère de la compagnie aérienne américaine United Airlines qui devait se rendre à Paris, a finalement embarqué dans un vol pour... San Francisco.

Depuis le 9 avril dernier, United Airlines rime avec grosse pagaille. Et la série noire ne semble pas près de s'arrêter. Dernier épisode en date, une passagère qui avait l'intention de voyager vers Paris depuis Newark (New Jersey) le 24 avril dernier, a fini par atterrir à... San Francisco. Le tout, alors que son billet indiquait bien "Newark - Paris/Charles de Gaulle".

Première explication de ce raté : la porte d'embarquement indiquée sur le billet avait changé, ce qui a échappé à Lucie Bahetoukilae, uniquement francophone. Mais pas seulement, puisque l'agent préposé au contrôle des cartes d'embarquement a également permis à la passagère d'accéder au vol en destination de San Francisco. Une fois dans la cabine, Mme Bahetoukilae trouve son siège occupé par un autre passager et se voit invitée par un agent de bord - toujours sans que la situaton n'interpelle quiconque - à prendre place sur un nouveau siège.

En vidéo

United Airlines : le passager, visage ensanglanté, tente de rester à bord

Escale de 11 heures à San Francisco

Une fois à San Francisco, l'infortunée passagère apprend qu'elle devra supporter une escale de 11 heures sur place avant d'embarquer dans un nouveau vol à destination de Paris. Au total, Mme Bahetoukilae aura passé plus de 28 heures en transit pour rallier Paris depuis Newark rapporte WABC TV . "Nous nous excusons profondément auprès de Mme Bahetoukilae pour cette expérience inacceptable", a déclaré la compagnie dans un communiqué à Business Insider.

Lire aussi

"Quand elle est arrivée à San Francisco, nous nous sommes assurés qu'elle était bien dirigée vers le prochain vol pour Paris et nous avons remboursé son billet, ajoute UA. Nous travaillons également avec notre équipe à Newark afin de faire en sorte que cela ne se reproduise plus." Ce serait souhaitable en effet pour la réputation de la compagnie, qui doit déjà faire face aux problèmes de surbooking ou encore au scandale du passager traîné de force hors d'un appareil par des policiers après avoir refusé de quitter un avion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Un rappel vaccinal pour le Covid-19 tous les ans ? "Personne ne sait" mais "c'est plausible", selon Alain Fischer

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.