Elle tient tête à un groupe d'extrême droite : les dessous d'une photo devenue virale au Royaume-Uni

International

GRANDE-BRETAGNE - Un groupuscule d'extrême droite défilait ce samedi dans les rues de Birmingham. Un cortège qui n'était pas du goût d'une habitante de la ville, qui a tenu tête aux manifestants. La scène a été capturée par un photographe, dont le cliché est rapidement devenu viral.

En mai 2016, le photographe David Lagerlöf capturait sur le vif à Stockholm une activiste antiraciste, le poing levé, face à des néo-nazis suédois. L'image avait fait le tour du monde. Un an plus tard, Joe Giddens est en passe d'en faire autant au Royaume-Uni. C'est là, à Birmingham, qu'il a photographié une scène similaire ce week-end.

Celle-ci s'est passée durant une manifestation de l'English Defence League (EDL). Ce parti d'extrême droite a réuni environ 100 personnes dans les rues de la ville, s'attirant les foudres du parti travailliste, des libéraux démocrates et des conservateurs du conseil municipal de la ville. Une jeune femme, Saffiyah Khan, s'est également opposée au cortège. Frontalement même, puisqu'elle n'a pas hésité à tenir tête aux membres de ce groupe d'extrémistes, comme en témoigne la photo de Joe Giddens. 

"C'était très agressif"

Publiée samedi soir sur Twitter par Jess Philipps, une députée du Labour, le cliché est vite devenu viral. Il a été relayé par plus de 10.000 personnes. "Qui semble avoir le pouvoir ici, la véritable habitante de Birmingham, à gauche, ou le membre de l'EDL qui a migré pour la journée dans notre ville et qui n'arrive pas à s'intégrer?", a commenté Jess Philipps.

"Victime" de son succès, Saffiyah Khan a été retrouvée par les médias outre-Manche. "Je suis venue observer la manifestation de l'EDL avec l'intention de montrer mon soutien aux personnes qu'ils harcèlent et agressent", a-t-elle au site Buzzfeed. Pendant la manifestation, elle s'est aperçue qu'une vingtaine d'hommes encerclaient une jeune femme portant un hijab. "Je n'aime pas voir des gens se liguer contre quelqu'un dans ma ville", a-t-elle indiqué à la BBC. Avant de préciser : "Je me suis avancée et je leur ai dit que je la soutenais et que je n'étais pas d'accord avec eux". C'est alors que certains manifestant se sont rassemblés alors autour d'elle, notamment l'homme que l'on aperçoit sur la photo, pour l'intimider. "Il a pointé son doigt vers mon visage. C'était très agressif", a raconté Safia Khan.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter