"J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh" : Donald Trump s'attire les foudres du maire de la ville... qui suivra l'accord de Paris

International
DirectLCI
DÉCISION - Donald Trump a annoncé jeudi son intention de faire sortir les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, traité conclu en décembre 2015 dans la capitale française pour lutter contre le changement climatique. Le président américain s’est attiré les foudres du maire de Pittsburgh.

"J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris". Ces mots sont ceux du président américain Donald Trump prononcés ce jeudi soir dans les jardins de la Maison Blanche. Une façon de réaffirmer le fait que, pour lui, c'était "America First". 


Sauf que la ville de Pennsylvanie, qui s'est engagée dans la relance économique en accueillant bon nombre de start-up spécialisées dans l’écologie, s’est inquiétée tout au long de la campagne des positions affichées par le magnat de l’immobilier. Sur le papier, Hillary Clinton a d’ailleurs largement devancé son adversaire avec près de 80% de voix, rien que ça !

En tant que maire de Pittsburgh, je peux assurer que nous suivrons les accords de Paris Bill Peduto, maire de Pittsburgh

L'élu de la ville, Bill Peduto, a réagi en personne sur son compte Twitter quelques instants seulement après la décision du président des États-Unis : "En tant que maire de Pittsburgh, je peux vous assurer que nous suivrons les accords de Paris pour nos citoyens, notre économie et notre futur", a-t-il écrit, avant de retweeter un message de la maire de Paris, Anne Hidalgo : "Encore une fois, Donald Trump voit faux. Paris et Pittsburgh resteront unis pour défendre les accords de Paris". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter