Empoisonnement de Kim Jong-nam, demi-frère de Kim Jong-un : une mort "très douloureuse"

International

ASSASSINAT - Kim Jong-nam, le demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-Un, tué par empoisonnement à l'aéroport de Kuala Lumpur le 13 février, a succombé à une mort rapide et "très douloureuse", selon un ministre malaisien.

Kim Jong-nam "est mort dans l'ambulance. Il s'est évanoui dans le clinique. Il est mort en 15 ou 20 minutes", a indiqué le ministre malaisien de la Santé S. Subramaniam, dimanche, près de deux semaines après l'assassinat du demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-Un à l'aéroport de Kuala Lumpur, la capitale du pays. Sa mort a dû être "très douloureuse", a poursuivi le ministre, ajoutant que les résultats de l'autopsie suggéraient que la victime a succombé à une "paralysie très grave". 

Tombé en disgrâce aux yeux du régime nord-coréen, Kim Jong-nam a été empoisonné avec du VX, un agent neurotoxique extrêmement mortel et plus puissant que le gaz sarin. Il est incolore, inodore et agit en stimulant excessivement les glandes 

et muscles, ce qui les fatigue rapidement et attaque la respiration. D'après M. Subramaniam, "seuls 10 milligramme de VX suffisent pour provoquer la mort".

Lire aussi

Les deux femmes suspectées de lui avoir administré le poison, ainsi qu'un Nord-Coréen, ont été placés en détention provisoire. Ces deux femmes assurent qu'elles ne savaient pas qu'elles participaient à un assassinat, mais la police malaisienne pense le contraire. La police veut également entendre sept autres Nord-Coréens, dont un diplomate de l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur. Mais quatre d'entre-eux ont fui la Malaisie le jour de l'assassinat.

Voir aussi

En vidéo

L'assassinat du demi-frère de Kim Jong-Un filmé par vidéosurveillance

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter