VIDÉO - Empoisonneur de petits pots pour bébé : un homme décrit comme "excentrique" arrêté en Allemagne

VIDÉO - Empoisonneur de petits pots pour bébé : un homme décrit comme "excentrique" arrêté en Allemagne

CHANTAGE - Son visage avait été publié par les médias de tout le pays. Un homme a été arrêté en Allemagne. Il est suspecté d’avoir menacé d’empoisonner des petits pots pour bébé s’il n’obtenait pas plusieurs millions d’euros de rançons. Dans le pays entier, cette affaire avait suscité l'inquiétude.

Son arrestation a mobilisé les forces spéciales de la police de l’Etat régional du Bade-Wurtemberg. Un homme de 53 ans a été interpellé samedi en Allemagne. Il est suspecté d’être "l’empoisonneur des petits pour bébés"» qui a mis en émoi les autorités et les médias du pays depuis plusieurs jours. Grâce au visionnage de la vidéosurveillance des magasins où des pots pour  bébé trafiqués ont été saisis, la police avait pu obtenir des images montrant clairement  le visage du suspect, reprises par les médias.

"Les soupçons à l'égard d'un homme de nationalité allemande de 55 ans  interpellé hier soir", ont annoncé dans un communiqué commun le  parquet de Ravensbourg et la police de Constance, villes situées dans le  sud-ouest de l'Allemagne. Le suspect a été arrêté près de Tübingen, à une quarantaine de kilomètres  au sud de Stuttgart.

Identifié grâce à "des indications provenant de la population"

Les autorités ont précisé avoir pu l'identifier "grâce à des indications  provenant de la population", et annoncé qu'elles donneraient une conférence de  presse à Constance dans l'après-midi pour livrer plus de détails sur cette  affaire qui a fait trembler les consommateurs allemands ces derniers jours.  La police avait en effet reçu des centaines d'appels de consommateurs  inquiets mais aussi de personnes ayant donné des indices qui ont permis  d'identifier l'homme de la vidéo.

Accusé de tentative d'extorsion, cet homme refuse de s'expliquer mais des  "preuves" ont été retrouvées à son domicile et il semble avoir agi seul, ont  déclaré les autorités. Décrit comme "excentrique", le suspect souffre de "troubles  psychologiques", a également indiqué Uwe Stürmer, responsable de la police de  Constance.

Il réclamait plusieurs millions d'euros de rançon

Jeudi, les autorités avaient annoncé rechercher un maître-chanteur menaçant  d'empoisonner des produits alimentaires sauf versement d'une rançon de  plusieurs millions d'euros. Selon elles, l'homme avait envoyé un courriel dans lequel il se disait en  mesure de frelater une vingtaine de produits de supermarché. Pour montrer son  sérieux, il avait donné des indications ayant permis la saisie dans des  commerces de Friedrichshafen (sud) de cinq pots pour bébé contenant de  l'éthylène glycol, un produit présent dans les antigels et les liquides de  freinage pouvant s'avérer mortel en cas d'ingestion en quantités importantes et  en l'absence de traitement médical.

Grâce au visionnage de la vidéosurveillance des magasins où les pots pour  bébé ont été saisis, la police avait pu obtenir des images montrant clairement  le visage du suspect, reprises par les médias. 

Visiblement soulagées, les autorités ont préféré rester prudentes samedi en  ne levant pas définitivement l'alerte. "On ne peut pas encore affirmer que  l'auteur présumé des faits n'a pas mis en rayon d'autres produits empoisonnés",  ont-elles expliqué dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : "Il y a actuellement 13 cas suspects" en France, affirme Gabriel Attal

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.