Emu par ses victimes, le voleur s'excuse et rend son butin

International

LA BELLE HISTOIRE DU JOUR - Une mère de famille new-yorkaise était inconsolable après s'être fait voler un drapeau américain la semaine dernière. L'objet était en effet un hommage rendu à son frère, un pompier mort le 11 septembre 2001. En apprenant cela, le voleur a fait preuve de compassion.

Même les voleurs peuvent avoir du cœur. Telle pourrait être la morale de la mésaventure qui vient d'arriver à une famille de New York, dont la chaîne CBS s'est notamment fait l'écho.

Tout à commencé mardi dernier dans le quartier de Long Island. En sortant de chez elle, au petit matin, Melissa Brengel a la désagréable surprise de constater que le drapeau américain qui ornait sa maison pour les grandes occasions a disparu pendant la nuit. Pour elle, ce morceau de tissu avait une valeur sentimentale inestimable : il était un hommage à son frère, un pompier new-yorkais mort à 29 ans dans les décombres du World Trade Center le 11 septembre 2001.

Mot d'excuses

Le drapeau avait flotté au-dessus de Ground Zero pendant les travaux de déblaiement et de reconstruction. Puis il avait été donné à la famille, en hommage au soldat du feu disparu. Depuis, chaque fois qu'elle voit le drapeau, Melissa Brengel pense à son frère Jonathan, qui est à ses yeux un "héros du quotidien" ayant donné sa vie pour les autres.

Aussi a-t-elle lancé un appel dans les médias pour exprimer son désarroi. "Je ne veux causer aucun souci à celui ou ceux qui ont fait ça. Je ne leur demande pas de sonner à la porte le drapeau à la main. Laissez-le juste là."

Son appel aura été entendu. Deux jour après, le drapeau était déposé sur le perron de la maison avec un mot d'excuses du voleur. "Je suis tellement désolé. Je ne savais pas." Gageons que histoire aura servi de leçon au repenti et le dissuadera de toute récidive.


 

Lire et commenter