En Caroline du Nord, un programme de stérilisation a ciblé expressément les Noirs pendant 45 ans

Drapeau de la Caroline du Nord
International

ETATS-UNIS - Dans une étude récente, des chercheurs ont conclu que les autorités de Caroline du Nord avaient conduit un programme de stérilisation qui visait tout particulièrement la communauté noire entre 1929 et 1974. Ils estiment que la question d'un potentiel "génocide" se pose.

La question posée fait froid dans le dos. "La Caroline du Nord a-t-elle éliminé économiquement les Noirs au cours de sa campagne historique de stérilisation eugénique ?". Une étude mise en ligne le 28 juin dernier affirme en tout cas que le programme de stérilisation conduit dans cet Etat américain entre 1929 et 1974 visait "expressément" les Noirs américains. Des conclusions qui poussent les auteurs à évoquer la question d'un potentiel "génocide".

L'étude, publiée dans la American Review of Political Economy, a examiné les données issues de 2163 stérilisations eugéniques réalisées en Caroline du Nord au siècle dernier. Ce "programme", dont l'objectif était de servir "l'intérêt public" en empêchant les personnes "faibles d'esprit" de se reproduire, a été réalisé sur près de 7600 hommes, femmes et même enfants, parfois âgés de seulement dix ans. Bien que certaines personnes se soient tournées vers ces opérations car elles ne disposaient d'aucun autre moyen de contraception, la plupart étaient pratiquées de force. 

Le programme visait les "faibles d'esprit"

Si la pratique en tant que telle pose aujourd'hui question, elle est d'autant plus sensible que de précédents travaux laissaient déjà penser que ce programme visait de façon disproportionnée les Noirs. Dorénavant, les chercheurs assurent en détenir les "preuves". Ils sont de fait arrivés à mettre en lumière les mécaniques utilisées et leurs motivations. L'étude montre ainsi que plus la taille de la population noire sans emploi était grande sur un territoire, plus ces opérations augmentaient. Et ce sans que les personnes de toute autre origine sans emploi soient ciblées dans les mêmes proportions. "Nos résultats ont révélé qu’en Caroline du Nord, de 1958 à 1968, la probabilité de stérilisation eugénique augmentait, dans l’ensemble, avec le surplus de population noire d’un comté."

Une façon de viser une population jugée "génétiquement inapte et improductive" relèvent les chercheurs. "Contrôler les corps noirs et leurs choix de reproduction n'a rien de nouveau", explique la co-auteure Rhonda Sharpe. "Notre étude montre que la Caroline du Nord a restreint la liberté de reproduction, en utilisant l'eugénisme pour priver de leurs droits les résidents noirs", ajoute cette membre du Women's Institute for Science, Equity, and Race.

Lire aussi

Une "utilisation disproportionnée"de cette pratique eugénique qui "était un acte de génocide", selon l'analyse de William Darity Jr, professeur à l'université Duke. Lui aussi auteur de l'étude, il rappelle en effet que la définition de ce terme par les Nations unies implique la volonté "de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux". Y compris en adoptant des "mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe". 

En 2010, l'Etat avait mis en place en 2010 une fondation et un fonds de compensation pour les victimes du programme encore vivantes. Les premiers chèques, de 20.000 dollars chacun, ont été envoyés à 220 d'entre elles en 2014, selon le quotidien local The News Observer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent