Décret anti-immigration de Donald Trump : le secrétaire général de l'ONU critique une mesure "à l'aveuglette"

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ONDE DE CHOC - La polémique ne cesse d'enfler après la signature par Donald Trump d'un décret interdisant pendant trois mois l'entrée des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans. Des manifestations aux Etats-Unis, au vote d'une mesure de "réciprocité" en Irak, les critiques fusent et les inquiétudes grandissent.

Si Donald Trump affirmait avant son investiture vouloir rassembler le peuple américain, c'est mal parti. Obamacare, IVG... ses décrets ont créé de nombreux mécontentements. Mais aucun n'a provoqué un tollé aussi important que celui "anti-immigration". 

En effet, vendredi 29 janvier, Donald Trump signait un décret interdisant durant trois mois l'entrée sur le territoire américain de ressortissants de sept pays musulmans. La raison ? Soi-disant empêcher la venue de terroristes islamiques radicaux. Résultat : plusieurs personnes se sont retrouvées bloquées dans les aéroports bien qu'elles avaient un visa. 

Depuis, la colère ne retombe pas. Des centaines d'Américains ont manifesté pour dénoncer cette mesure. Plusieurs chefs d'entreprises et personnalités ont annoncé des plans d'aide pour ces "réfugiés". La communauté internationale s'inquiète aussi des retombées diplomatiques. L'Irak et l'Iran, qui font partie des pays visés, envisagent déjà de prendre une mesure de réciprocité.

Aussi, les pétitions se multiplient contre Donald Trump et sa politique. Mais le président américain persiste. Il a même limogé la ministre de la Justice intérimaire qui s'opposait à son décret.

Lire aussi

En vidéo

Etats-Unis : première semaine de président chargée pour Donald Trump

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter