EN DIRECT - Emmanuel Macron a fait le show devant des étudiants à Washington

DAY 3 - Premier dirigeant étranger à effectuer une visite d’Etat sur le sol américain depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, Emmanuel Macron a prononcé son discours devant le Congrès mercredi. Suivez les temps forts de ce déplacement qui se termine jeudi.
Live

MACRON


La visite d'Emmanuel Macron a beaucoup fait parler aux Etats-Unis et pas toujours en bien...

MACRON


En conférence devant 1500 étudiants à Washington, Emmanuel Macron a fait le show avant de repartir pour Paris.

LA FRANCE VA ACCROÎTRE SA PARTICIPATION À LA COALITION EN SYRIE

"Nous sommes pleinement engagés, nous continuons l'effort et nous allons accroître dans le cadre de la coalition internationale notre engagement", a dit le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse au dernier jour de sa visite à Washington. "Notre volonté c'est dans ces derniers mois d'action face à Daesh de pouvoir nous donner tous les moyens pour finaliser nos opérations", a-t-il ajouté. "En fonction des besoins qui seront mentionnés par le commandement, nous (allons) mettre à contribution un peu plus de moyens français au sein de la coalition."

En direct

TRUMP POURRAIT SORTIR DE L'ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN

Le président français a affirmé que Donald Trump pourrait sortir de l'accord sur le programme nucléaire iranien le 12 mai prochain. "Je n'ai aucune information d'initié pour savoir ce que le président américain va décider sur l'accord nucléaire iranien", a dit le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse finale. Mais "l'analyse rationnelle n'incite pas" à pencher pour un maintien des Etats-Unis dans le cadre de ce texte, a-t-il ajouté. 


Donald Trump, qui n'a pas mâché ses mots depuis son élection sur cet accord, a donné aux signataires européens jusqu'au 12 mai pour "réparer les affreuses erreurs" de ce texte, faute de quoi il refusera de prolonger l'assouplissement des sanctions américaines contre la république islamique.

CONCLUSION

Le président termine sur une dernière marque, qui a trait au changement climatique, pas évoqué jusqu'à présent : "Si votre génération veut donner le choix à la génération suivante, vous allez devoir régler le problème du changement climatique, la pollution des océans, des airs. Ma génération fera ce qu'elle pourra, mais à vous de faire le travail jusqu'au bout. Si vous voulez une société équitable, éviter les violences, les frustrations, vous allez devoir construire un environnement équitable. Vous allez devoir régler les problèmes. Il n'y a pas d'autres problèmes, il n'y a pas d'autre humanité. C'est un de mes objectifs : ne pas tout régler mais vous donner la possibilité de décider pour votre génération."

MACRON 

A propos des grèves, après qu'il a été interrogé sur le rapprochement entre les grèves actuelles et celles de 1968 puis de 1995 : "Bravo pour votre connaissance de la France et de son histoire sociale, mais ce n'est pas parce qu'une réforme a échoué il y a 22 ans qu'elle échouera maintenant. Je veux faire de la SNCF un modèle de gouvernance pour le rail en Europe. Nous y arriverons, sans aucun doute. Et c'est une bonne chose pour le pays. Si je ne le fais pas, comment voulez-vous que je fasse autre chose sur la sécurité, la lutte contre le terrorisme ?"

MACRON

Le Président parle désormais immigration : "Je considère qu'on peut accueillir des gens quand ils sont en danger dans leur pays. Il n'y a pas de discussion, le droit d'asile est un droit moral. Mais aujourd'hui, 90% des gens qui viennent en Europe le font pour des raisons économiques. Et là, je dois le dire : nous ne pouvons pas accepter tout le monde. [...] donc, nous devons nous organiser avec les autres pays d'Europe pour les empêcher d'entrer."

MACRON FACE AUX ETUDIANTS

"L'islam est une religion relativement nouvelle pour nos sociétés occidentales. Maintenant, on doit prendre en compte le fait que des millions de personnes croient en cette religion et qu'ils ont le droit de croire. Je veux défendre le droit de croire ou de ne pas croire. Mais aujourd'hui, il y a une tension avec l'islam, parce qu'il existe une tension au sein même de cette religion, aussi parce que nos institutions et notre population ne sait pas comment se comporter avec cette religion. C'est un des défis les plus importants de notre époque. Et la bonne réponse n'est pas de refuser l'autre."

MACRON

Discours très engageant à l'égard des étudiants, qu'il engage à être, sans surprise, entreprenants : "Vous êtes la génération qui prendra des décisions pour elle-même. [...] N'écoutez pas ceux qui vous disent de suivre les règles : c'est n'importe quoi." Il avait dit la même chose aux étudiants indiens lors de son voyage sur place.

MACRON

Un étudiant lui demande : "Accepteriez-vous d'accueillir le dalaï-lama, ce qu'avait refusé de faire François Hollande ?" "Je l'ai rencontré pendant ma campagne, mais si je le rencontre, ça va créer de la tension avec la Chine. Est-ce que je vais l'aider dans ses relations avec la Chine si je le reçois ? Est-ce que c'est bon pour mon pays ? Si je le reçois à Paris, sans mandat de la Chine : non. Il y aura de la rétorsion de la Chine et ce sera mauvais pour mon pays. Mais j'espère concourir au rétablissement des relations entre lui et les Chinois."

MACRON

1500 étudiants ont fait le déplacement pour écouter le chef d'Etat français.

DISCOURS

"La grève fait partie du droit, de l'expression de la démocratie, je suis très attaché à ce droit", répond Emmanuel Macron à un étudiant qui l'interrogeait sur les mouvements sociaux en France. En déplacement Vosges la semaine passée, il avait pourtant reproché à un syndicaliste qui l'interpellait de "prendre les gens en otage".

OVATION 


La standing ovation réservée au président Macron dans la Chambre des représentants

PROGRAMME


Après ce discours, Emmanuel Macron se rend à une réception du Congrès puis à 21h, heure française, il ira à l'Université George Washington pour rencontrer des étudiants. 

EN DIRECT


"Notre devoir est d’œuvrer ensemble pour ce nouveau multilatéralisme solide", dit Emmanuel Macron. "Nous n'avons d'autres choix que de préserver nos valeurs et ensemble, nous y arriverons. Vive les USA, et vive notre amitié", termine Emmanuel Macron. 


Un discours extrêmement applaudi. Les représentants de la Chambre sont debouts.

EN DIRECT


Il évoque ensuite le dossier syrien et rappelle les destructions d'installations chimiques, récemment. "Une des meilleures preuves de ce multilatéralisme fort". "Je voudrais rendre hommage aux soldats qui ont fait un travail extraordinaire dans cette région, à cette occasion", indique E. Macron.

EN DIRECT


Concernant l'accord sur le nucléaire iranien, "nous ne pouvons pas nous en débarrasser, pour autant, il est juste de dire qu'il ne couvre pas la totalité des préoccupations. Il ne faut pas l'abandonner si nous n'avons rien de plus solide à proposer en remplacement. La France ne se retirera pas de l'accord, car nous l'avons signé". 


"Nous pouvons travailler à un accord plus complet qui couvrirait la totalité de ce dossier", rappelle Emmanuel Macron. Une annonce faite hier, avec Donald Trump. "Nous ne laisserons pas une situation où la règle de droit ne s'applique plus, ou nous nous retrouverions dans une situation de tensions dans la région, pour celle-ci et pour nos peuples. C'est ma position"

EN DIRECT


Puis d'évoquer ensuite les fake news et leur risque pour la démocratie. "La démocratie existe lorsqu'on fait des choix et prend des décisions rationnelles. Lorsqu'on joue avec l'information, on vise les fondements de notre démocratie". 


Il indique ensuite qu'il soutiendra les USA dans le processus de dénucléarisation nord-coréen. Pour l'Iran, l'objectif de la France est clair : "elle ne devra jamais détenir quelque arme nucléaire que ce soit. Pas maintenant, pas dans cinq ans, pas plus dans dix ans. Jamais".

EN DIRECT


"Et je suis certain que les USA reviendront dans l'accord de Paris. Je suis certain que nous pouvons travailler ensemble pour atteindre avec vous, les objectifs ambitieux de protection de l'environnement". 


"Nous devons maintenir les valeurs pérennes qui nous ont été transmises"

EN DIRECT


Et de rappeler l'engagement climatique des USA.  "Certains pensent qu'il est plus urgent de protéger l'emploi et les industries que l'environnement, ce que je comprends mais il faut mettre en place une économie à faible carbone".


Une partie du discours chaudement applaudie par le Congrès. "En polluant les océans, en détruisant notre biodiversité, nous détruisons notre planète et il n'y a pas de planète B. Il faut regarder les choses en face". Il rappelle ensuite que les deux pays sont en désaccord sur ce point. "Nous devons travailler ensemble  pour que notre planète soit à nouveau une planète agréable, où il y a des emplois, des opportunités et nous la préserverons".

EN DIRECT


"Nous avons besoin d'échanges commerciaux équitables et libres. Une guerre commerciale qui opposerait des alliés ne serait pas cohérente (...) cela ne ferait que détruire des emplois et la classe moyenne payerait le prix". 


"Les classes moyennes sont la colonne vertébrale de nos démocraties"

EN DIRECT


Et d'évoquer "le multilatéralisme fort qu'il faut inventer". "Il ne détruira pas nos cultures nationales mais permettra à nos identités d'être protégées et de prospérer librement ensemble".


"Nous pouvons construire un ordre mondial du 21e siècle pour nos peuples. Les USA et l'Europe ont un rôle important à jouer à cet égard. C'est la seule façon de défendre ce en quoi nous croyons".

EN DIRECT


"Nous pouvons choisir l'isolationnisme et le nationalisme. C'est une possibilité tentante pour apaiser nos craintes mais cela ne fera qu'enflammer la peur et les craintes de nos concitoyens. Nous devons garder les yeux ouverts", dit Emmanuel Macron. "Si nous n'agissons pas en tant que communauté mondiale, l'ONU ne pourra plus exercer notre influence stabilisante et cela sapera l'ordre libéral créé après la seconde guerre mondiale".


"Je ne partage pas l'illusion du nationalisme", lance ensuite Emmanuel Macron. "De ce fait, laissons cela de côté et construisons l'avenir que nous voulons. Nous devons façonner notre réponse commune à la menace globale à laquelle nous sommes confrontés".

EN DIRECT


"Aujourd'hui, la communauté internationale doit construire un ordre mondial du 21e siècle". Pour lui, les Etats-Unis et la France, ensemble, doivent montrer leur volonté de "continuer à écrire l'histoire ensemble". "La seule chose que nous devons craindre, c'est la crainte elle-même".

EN DIRECT


"Maintenant, en allant plus loin que nos liens bilatéraux, l'Europe et les USA doivent faire face aux défis mondiaux (...) Nos valeurs sont attaquées et nous devons réussir sans oublier nos principes et notre histoire", dit le président français. 

EN DIRECT


Et de citer Abraham Lincoln, Simone de Beauvoir, Hemingway, Chateaubriand, le jazz, le blues "qui a connu une résonance si forte en France". Puis de rappeler les liens culturels, et économiques qui unissent les deux pays. "Notre histoire c'est l'histoire d'un dialogue ininterrompu (...) c'est la plus belle réussite de la concrétisation de nos liens, et de nos valeurs". 

EN DIRECT


Puis d'évoquer les terroristes du 11-septembre et ceux qui ont tué en France. "Nous n'oublierons jamais les victimes et la résilience incroyable de nos peuples. C'est pourquoi nous sommes en Syrie et au Sahel, aujourd'hui", justifie Emmanuel Macron. "Le blason du drapeau de la révolution française est "vivre libre ou mourir". La liberté est ce qui motive notre action", poursuit-il. 

EN DIRECT


Il rappelle également les liens des deux pays, leurs sacrifices communs. Il rend hommage aux vétérans américains qui "ont lutté pour notre liberté", lors du débarquement. "Je rend hommage à votre courage et votre dévotion", dit-il. La Chambre est debout, et applaudi.

EN DIRECT


Emmanuel Macron rappelle l'histoire commune, une fois encore, de la France et des Etats-Unis, avec le marquis de Lafayette. "Nous sommes ici, dans votre magnifique capitale dont les plans sont dus à un architecte français (...) Jamais nous n'avons perdu ce lien, dans nos chairs (...) C'est pourquoi j'ai invité Donald Trump en France, l'année dernière (...) Il a choisi de nous inviter, pour ce premier voyage officiel. Je les remercie pour leur magnifique invitation", dit Emmanuel Macron. Il remercie ensuite Paul Ryan.

EN COULISSES 


Le sénateur du Kentucky, ravi de la présence d'Emmanuel Macron, à la tribune.

EN DIRECT 


Paul Ryan, présente Emmanuel Macron, à la Chambre. Emmanuel Macron, démarre son discours en anglais. "C'est un honneur pour la France et pour le peuple français d'être présent ici, dans ce sanctuaire de la démocratie américaine", démarre Emmanuel Macron qui, à peine sa phrase d'introduction terminée est ovationné par les représentants.

EN DIRECT 


Emmanuel Macron fait son entrée (avec 15mn de retard). Les représentants américains applaudissent chaleureusement sur son passage. Le président français prend place à la tribune. 

EN DIRECT 


Les ministres américains font, à leur tour, leur entrée dans la Chambre des représentants. Brigitte Macron vient de faire son entrée et est applaudie par l'ensemble de la Chambre. Elle remercie celle-ci, en français. 

EN DIRECT 


Paul Ryan, le speaker de la Chambre des Représentants, prend place à la tribune et annonce l'arrivée d'Emmanuel Macron ainsi que les noms des représentants qui seront aussi présents à ses côtés. 


Mike Pence, vice-président des Etats-Unis, annonce les sénateurs qui seront en charge d'accueillir Emmanuel Macron. La délégation quitte l'hémicycle pour l'introduire dans l'enceinte des parlementaires américains. 

EN DIRECT 


Le couple Macron arrive au Capitole, où le président français doit s'exprimer. Mais avant cela, il va s'entretenir avec Paul Ryan, le "speaker" de la Chambre des Représentants. 

PROGRAMME 


A moins d'une heure du discours d'Emmanuel Macron devant le Congrès américain, Donald Trump indique sur Twitter qu'il est impatient de voir le Président Macron s'adresser devant le Congrès. "C'est un grand honneur (...) Il sera génial", écrit Trump. 

BEST FRIENDS ?


Comme leurs maris, Melania Trump et Brigitte Macron ont fait preuve d'une grande complicité pendant la visite d'Etat du président français aux Etats-Unis.

STATE'S DINNER


Le couple Trump a reçu lors d'un dîner d'état à la Maison Blanche Emmanuel et Brigitte Macron.

Le discours d'Emmanuel Macron se termine avec la Marseillaise.

Le président français va désormais se rendre à la Maison Blanche pour le dîner d'Etat en présence de nombreux invités.

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON A L'AMBASSADE DE FRANCE


"L’Iran est un grand peuple et un grand pays mais aujourd’hui chargé de dangers par les choix de ses dirigeants."

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON A L'AMBASSADE DE FRANCE


"Depuis trop de temps la France considère qu’elle est une grande nation sans s’en donner les moyens."

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON A L'AMBASSADE DE FRANCE


"Je porterai toujours une voix française dans le concert des nations dont l’objectif est de construire des ponts pour la paix. Il y a un vent mauvais qui souffle, des incertitudes, nous avons un rôle à jouer : être à la hauteur de notre histoire. Nous avons des valeurs à défendre."

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON A L'AMBASSADE DE FRANCE


"Nous allons continuer sur cette même voie avec le même calme et la même force parce que c’est ce dont les générations à venir ont besoin."

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON A L'AMBASSADE DE FRANCE


"Au-delà des désaccords momentanés, il faut toujours continuer à avancer."

DISCOURS D'EMMANUEL MACRON


Depuis Washington, Emmanuel Macron tient un discours à l'ambassade de France devant les Français de la capitale fédérale. "Nous avons besoin que le français continue de rayonner aux Etats-Unis", déclare notamment le président de la République.

MÉCONTENT

Le député France insoumise Jean-Luc Mélenchon a eu du mal à digérer "l'alignement" entre Emmanuel Macron et Donald Trump.

L’événement a quelque chose d’inédit pour Donald Trump. S’il a déjà reçu plusieurs dirigeants étrangers – Shinzo Abe, Xi Jinping, Malcolm Turnbull… – depuis son arrivée au pouvoir, le président américain accueille Emmanuel Macron ce lundi à Washington pour la première visite d’Etat de son mandat. Un honneur réservé au chef de l’Etat français comme pour souligner encore un peu plus la bonne entente des deux hommes, déjà affichée à Paris, le 14 juillet dernier, ou lors de rencontres internationales. 

Au programme notamment : un dîner des couples Macron et Trump ce lundi soir à Mount Vernon, l'ancienne résidence de George Washington au sud de la capitale fédérale, des discussions diplomatiques le lendemain avec des entretiens à la Maison-Blanche puis un dîner d'Etat, avant un discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès américain le mercredi.

Les Macron repartiront ensuite vers Paris, où le Président est attendu ce jeudi pour une conférence internationale sur le financement du terrorisme.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter