EN DIRECT - Incendies en Californie : Trump menace (encore) de couper les aides fédérales

EN DIRECT - Incendies en Californie : Trump menace (encore) de couper les aides fédérales
International

DÉSOLATION - De gigantesques incendies sévissent depuis mercredi 23 octobre au nord et au sud de l'État de Californie. Dimanche encore, les pompiers luttaient contre le "Maria fire", à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles. Suivez les dernières informations.

Live

TRUMP


"Je lui ait dit dès notre première rencontre qu'il devait nettoyer ses forêts, peu importe ce que les écologistes EXIGENT de lui", a-t-il tweeté dimanche. 


"Tous les ans, c'est pareil (...) il vient demander des $$$ au gouvernement fédéral. C'est fini. Qu'il se prenne en main", a-t-il ajouté, reprenant une menace déjà formulée l'an dernier mais jamais appliquée.

TRUMP MENACE 


Donald Trump a une nouvelle fois menacé dimanche de priver la Californie des aides fédérales destinées à la lutte contre les incendies après des critiques formulées par le gouverneur démocrate de l'Etat contre sa politique environnementale. Reprenant des attaques déjà formulées l'an dernier, lorsque des feux violents avaient dévasté le nord de l'Etat faisant 86 morts, Donald Trump a reproché au gouverneur Gavin Newsom "d'avoir fait un travail horrible en terme de gestion des forêts". 

NOUVEAU DEPART DE FEU

Un nouvel incendie s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans le comté de Ventura. "Maria Fire", qui s'est déclaré tard jeudi soir, menace deux petites villes  agricoles et a déjà entraîné l'évacuation de plus de 7000 personnes et ravagé 2000 hectares, selon les pompiers de ce comté du sud de l'Etat, dans la région du grand Los Angeles.

BILAN 


Les médias locaux et les pompiers rapportent que 65% du feu autour de Sonoma est sous contrôle. 1630 habitations sont encore menacées. 

HALLOWEEN 


Privés de courant depuis des jours à cause des incendies, les habitants de  Cloverdale, au nord de San Francisco ont tout de même organisé la fête d'Halloween, en respectant la coutume du déguisement.

LA BIBLIOTHÈQUE RONALD-REAGAN ÉPARGNÉE 


Les incendies en Californie continuent de se propager. Un feu, baptisé "Easy Fire", l'incendie s'est déclaré jeudi matin dans la vallée de Simi, au nord-ouest de Los Angeles, avant de s'étendre sur plus de 500 hectares à la mi-journée, selon les autorités locales. Elles ont précisé que quelque 30.000 personnes, réparties dans 7.000 domiciles, avaient eu l'ordre d'évacuer le secteur.


Le brasier, poussé par des vents "incroyables", a été stoppé "à moins de 100 mètres" de la bibliothèque présidentielle Ronald-Reagan, le site où sont enterrés l'ex-président américain et son épouse Nancy, a expliqué le directeur exécutif de la bibliothèque, John Heubush, sur Fox News.


La bibliothèque a été évacuée dans la matinée. Le feu a frôlé le bâtiment où est installé l'avion présidentiel Air Force One utilisé par le président républicain. Melissa Giller, une porte-parole de la bibliothèque, avait auparavant indiqué que la plupart des objets conservés dans la bibliothèque avaient été transférés dans une salle souterraine résistante aux flammes.


En soirée, le feu avait épargné le bâtiment, mais les autorités ont prévenu que la situation pouvait changer car les forts vents peuvent propager des braises à des kilomètres à la ronde.

LA COMPAGNIE D’ÉLECTRICITÉ PG & E AU CENTRE DES CRITIQUES


La compagnie d’électricité Pacific gas and electric company est pointée du doigt après avoir signalé un incident sur l’une de ses lignes près de l’origine du "Kincade Fire".

Incendies en Californie : une compagnie d'électricité au centre des critiques

TOUJOURS DES CONDITIONS "EXTRÊMEMENT CRITIQUES" POUR JEUDI


Le service météorologique des États-Unis a publié ses prévisions pour la journée de jeudi. Sans surprise, les conditions resteront "extrêmement critiques" dans une partie de la région de Los Angeles.

EN IMAGES


Dans la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan, l'avion Air Force One de l'ancien président américain fait face aux flammes.

LA BIBLIOTHÈQUE PRÉSIDENTIELLE RONALD REAGAN ÉVACUÉE


Mercredi, le "Easy Fire" s’est dangereusement rapproché de la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan, au nord de Los Angeles, qui a dû être évacuée. Malgré un vent fort, les pompiers ont lutté contre les flammes pour assurer la protection d’une structure qui abrite notamment l’avion Air Force One de l’ancien président américain, un fragment du mur de Berlin ou encore une poutre en acier récupérée du World Trace Center après le 11 septembre.

EN IMAGES


Le média américain ABC News relaie une vidéo d’un Boeing 747 survolant la forêt en larguant un produit ignifuge, afin de prévenir la propagation des incendies.

LE CONSEIL D'ARNOLD SCHWARZENEGGER : "PARTEZ !"

LA FUMÉE VISIBLE DEPUIS L’ESPACE


Des images de l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) montrent que les fumées des incendies sont visibles depuis l’espace.

12 FEUX ACTIFS DIFFÉRENTS


Le média américain Los Angeles Times dévoile une carte interactive de tous les feux actifs en Californie. 12 incendies ont été comptabilisés, parmi lesquels le plus important, le "Kincade Fire", au nord de San Francisco, qui a déjà brûlé à lui seul plus de 30 000 hectares.

"SOYEZ PRÊTS À FUIR !"


Les pompiers alertent les habitants des zones à risque, et leur demandent de se préparer à une éventuelle évacuation. "Malheureusement, la nouvelle réalité, c’est que la saison des incendies dure toute l’année", déplore le porte-parole des pompiers de Los Angeles, le capitaine Cody Weireter. "Soyez prêts quand l’ordre d’évacuation est donné, préparez tout à l’avance, pour vous permettre de fuir", explique-t-il aux habitants.

UN IMPORTANT ÉPISODE VENTEUX À VENIR


Alors que les pompiers profitent d’une accalmie des conditions météorologiques pour lutter contre les flammes, le vent va de nouveau se lever dans les prochaines heures, permettant à l’incendie de prendre de l’ampleur. Cet épisode venteux "sera probablement le plus fort que nous ayons eu cette saison", ont prévu les services météo. Le très faible taux d’humidité et la sécheresse de la végétation compliquent encore plus la tâche des secours.

LE FEU CONTINUERA SA PROGRESSION AU MOINS JUSQU’AU 7 NOVEMBRE


Les secours estiment qu’ils ne pourront pas endiguer la progression de l’incendie avant le 7 novembre, et que le feu prendra ensuite des semaines pour être complètement éteint.

LA VILLE DE SANTA ROSA EN ALERTE


Des ordres d’évacuation sont toujours en cours dans la ville de Santa Rosa, au nord de San Francisco. Les habitants encore chez eux sont invités à se tenir prêts afin d’évacuer à tout moment leurs maisons, menacées par le "Kincade Fire". La ville est toujours classée en situation "critique" par le service météorologique des États-Unis.

LES QUARTIERS HUPPÉS DE LOS ANGELES TOUCHÉS


Des célébrités comme Arnold Schwarzenegger ou LeBron James ont dû être évacués, hier.

Incendies en Californie : "évacué sans problème", Arnold Schwarzenegger conseille à ses voisins de "filer" sans tarder

L’ACTEUR JOHN CENA FAIT UN DON DE 500 000 DOLLARS


Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’acteur américain John Cena a annoncé faire un don de 500 000 dollars à ceux qui luttent contre les incendies en Californie.

57 MAISONS BRÛLÉES PAR LE "KINCADE FIRE"


L’incendie qui se propage au nord de San Francisco, dans le comté de Sonoma, a déjà brûlé 57 maisons annonce le média américain Los Angeles Times, dont 12 hier. Si l’intensité du vent a diminué dans la nuit, donnant un peu de répit aux pompiers, il devrait de nouveau se lever dans la journée, ce qui pourrait entraîner des coupures de courant et ralentir la lutte contre l’incendie.

L’INCENDIE DE SAN FRANCISCO CONTENU À 15%


Le "Kincade Fire", qui ravage la région de San Francisco, est contenu à 15%, mais fait maintenant deux fois la taille de cette ville américaine !

RETOUR SUR LES INCENDIES EN IMAGES

EN CHIFFRES


Selon le média américain CNN, plus d’un million de personnes ont été privés d’électricité ce week-end, à cause des incendies. Près de la baie de San Francisco, 200 000 personnes ont dû être déplacées. 129 millions d’arbres ont également été brûlés sur près de 40 000 hectares.

PARTIR OU RESTER, LE CHOIX DIFFICILE DES HABITANTS


Malgré les demandes d’évacuation des habitations, certains préfèrent rester afin de défendre leur maison contre les flammes.

La Californie ravagée par les flammes : partir ou rester ?

UNE SITUATION TOUJOURS EXTRÊMEMENT CRITIQUE PRÉVUE MERCREDI


La région de Los Angeles sera toujours classée en situation "extrêmement critique" pour la journée de mercredi par les services de prévision météorologique des États-Unis. Ils redoutent une propagation très rapide des feux. Une partie de la région de San Francisco sera par ailleurs rétrogradée "de risque "critique" à "élevé".

LE MUSÉE GETTY DE LOS ANGELES MENACÉ ?


Le célèbre musée Getty de Los Angeles, dédié à l'art et à l'architecture, est encerclé par le "Getty Fire".

Incendies à Los Angeles : le musée Getty, une institution culturelle menacée par les flammes ?

VU DU CIEL

Un Américain a pris une photo de l'incendie depuis son avion. 

MARIAGE

Un couple qui avait choisi la Californie pour son mariage s'est retrouvé coincé à proximité du feu. Leur photo est devenue virale, rapporte ABC7 News

LA QUALITÉ DE L’AIR DÉGRADÉE


La qualité de l’air est "malsaine dans les zones directement touchées par la fumée", a annoncé dans un tweet le département de la santé publique du comté de Los Angeles.

LA RÉGION DE LOS ANGELES DANS UNE SITUATION "EXTRÊMEMENT CRITIQUE" MARDI


Les prévisions du service météorologique des États-Unis classent toujours la région du nord de Los Angeles comme "extrêmement critique" pour la journée de mardi, tandis que les zones dites "critiques" continuent de prendre de l’ampleur. Les États de l’Arizona et du Nouveau Mexique vont également être classés en risques "élevés".

EN IMAGES


Des étudiants d’une université de Los Angeles ont filmé les flammes, toutes proches de la route, qui ravagent la Californie.

LES POMPIERS NE PARVIENNENT PAS À MAÎTRISER LE FEU


Dans certains endroits, comme à Geyserville, les pompiers n'ont toujours pas maîtrisé le feu, et craignent même que la situation s'aggrave avec l'intensification du vent.

La Californie ravagée par les flammes

ÉVACUÉ, SCHWARZENEGGER REND HOMMAGE AUX POMPIERS


Dans un tweet, l’acteur Arnold Schwarzenegger a annoncé avoir été évacué "en toute sécurité" dans la nuit, et se montre "reconnaissant" envers les pompiers, "de véritables héros" qui "protègent leurs compatriotes californiens".

DES CONDITIONS DIFFICILES JUSQU’À VENDREDI


Le service météorologique des États-Unis s’attend à ce que les incendies restent dans une situation extrême "jusqu’à vendredi dans certaines régions de la Californie". En cause, les vents toujours très forts qui sévissent dans la région et qui peuvent atteindre près de 100 kilomètres par heure, ainsi qu’un taux d’humidité très faible (14%).

26.000 HECTARES DÉJÀ BRÛLÉS


Selon l’agence des pompiers de Californie, plus de 26.000 hectares sont déjà partis en fumée depuis le début de l’incendie, mercredi soir dernier. Lundi matin, le feu n’était contenu qu’à 5%.

30.000 DOLLARS POUR AIDER LES VICTIMES DES INCENDIES


Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a annoncé que plus de 30.000 dollars avaient déjà été récoltés pour venir en aide aux victimes des feux de forêt. "Dans des moments comme ceux-ci, les Californiens se réunissent pour aider les gens qui ont dû tout laisser derrière eux", a tweeté le gouverneur.

TRUMP "SURVEILLE LA SITUATION"


La Maison Blanche indique "être en contact avec les autorités locales" et "travailler avec le gouverneur de Californie et son personnel pour déterminer si un soutien supplémentaire est nécessaire". "Le président continuera de surveiller la situation", précise un attaché de presse adjoint de la Maison Blanche.

UN POMPIER GRAVEMENT BRÛLÉ


Un pompier a été gravement brûlé en luttant contre les flammes, a annoncé ce lundi le média américain Los Angeles Times, avant d’être transporté à l’hôpital par la voix aérienne. Un autre pompier a été légèrement brûlé. Aucun décès n’a été signalé dans l’incendie.

IMAGES ACCABLANTES SUR LA BAIE DE SAN FRANCISCO


Une vidéo d’un automobiliste proche de la baie de San Francisco montre les ravages de l’incendie, à proximité des grandes voies de circulation. Les deux côtés de la route sont en flammes.

DES ÉCOLES FERMÉES JUSQU’À MARDI


Les écoles du Comté de Sonoma, au nord de San Francisco, resteront fermées lundi et mardi, a annoncé le Bureau de l’éducation du comté de Sonoma, "en raison de l’incertitude entourant la disponibilité de l’électricité, des évacuations d’élèves et du personnel, des menaces d‘incendie et des problèmes de qualités de l’air".


L’université de Berkeley, près de la baie de San Francisco, ferme également ses portes ce lundi.

DES IMAGES TERRIFIANTES


Le média américain ABC News a relayé une vidéo d’un automobiliste sur une autoroute proche de Los Angeles. Le feu continue de se propager.

LOS ANGELES ET SAN FRANCISCO EN SITUATION CRITIQUE


Le service météorologique des États-Unis dévoile une nouvelle carte des zones touchées, et demande aux habitants de ne pas attendre avant d’évacuer les lieux.

LEBRON JAMES ÉVACUÉ


LeBron James, la star américaine des Los Angeles Lakers, en NBA, a annoncé "évacuer d’urgence sa maison et chercher une chambre avec sa famille, sans réussite pour le moment". Le basketteur a finalement trouvé refuge pour la nuit.

BAIE DE SAN FRANCISCO


Le média américain ABC News diffuse sur Twitter des images impressionnantes du feu de forêt qui s'est déclaré dans la baie de San Francisco. 

CALIFORNIE


En milieu de journée, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom a décrété l'état d'urgence, en raison "des effets" des vents "sans précédents" dans la région de l'incendie. "Nous mettons en oeuvre toutes les ressources disponibles", a déclaré le gouverneur, cité dans un communiqué.


Plusieurs centres d'hébergement d'urgence affichaient complets, a indiqué la chaîne d'information locale ABC7, et Santa Rosa a dû fermer l'un d'entre eux, le Finley Community Center, qui se trouvait dans la zone à évacuer.

RETOUR SUR UNE JOURNÉE NOIRE EN CALIFORNIE

LES VENTS NE FAIBLISSENT PAS


L'alerte rouge est maintenue ce dimanche soir et jusque lundi matin.

VINS CALIFORNIENS TOUCHÉS


Relativement préservées lors des précédents incendies de ces dernières années, plusieurs propriétés du comté de Sonoma, connu mondialement pour ses  vins, ont été attaquées par les flammes.  Plusieurs vidéos ont notamment montré le principal bâtiment de la Soda Rock  Winery, vieux de 150 ans, devenu un brasier géant, à Healdsburg. Selon le San Francisco Chronicle, une autre propriété de Healdsburg, la Field Stone Winery, a également été touchée par l'incendie, de même que Moville Vineyards.

MAISONS DÉTRUITES

Infos précédentes

La Californie s'embrase à nouveau. En raison de la sécheresse extrême et des vents violents, l'État américain est une nouvelle fois ravagé par des incendies. Les pompiers luttent depuis plusieurs jours contre des foyers gigantesques en plusieurs sites de cet Etat américain dont l'un particulièrement violent près de Los Angeles. Pour la seule journée de samedi 26 octobre, près de 90.000 personnes ont fui leurs maisons. Dimanche, un nouvel ordre d'évacuation a été prononcé pour la majorité de la ville de Santa Rosa (180.000 habitants) au nord de San Francisco, tandis que près d'un million de personnes sont également privées de gaz et d'électricité. Un chiffre qui pourrait prochainement être porté à 2 millions.  

Les spécialistes s'inquiètent de vents particulièrement puissants, qualifiés même de "potentiellement historiques" au nord de San Francisco. De fait, les rafales peuvent atteindre jusqu'à 130 km/h. Toutes les écoles de la région ont fermé leurs portes vendredi à cause de la progression de l'incendie, ainsi qu'une autoroute très fréquentée. 

Selon les autorités, le brasier, qui a réduit en cendres de nombreuses habitations, a déjà brûlé plus de 26.000 hectares de végétation depuis mercredi, et n'était contenu qu'à 5% ce mardi. Plus de 3000 soldats du feu de l'agence des pompiers de Californie, CalFire, restent mobilisés pour le combattre. 

Suivez la situation en direct dans le live ci-dessous.

"Les températures, dans les 30 degrés, avec une humidité basse, vont se combiner à des vents pouvant atteindre 100 km/h pour créer des conditions favorables à un comportement extrême du feu et une propagation rapide", ont indiqué les services météo. Les autorités ont fait du porte-à-porte à Santa Clarita, située à 50 kilomètres de Los Angeles, pour avertir les habitants de l'arrivée des flammes et leur demander de partir. "Nous savons que les gens veulent rester mais vraiment, cela ne fait rien à part nous faire du mal à vous et à nous", a mis en garde Sky Cornell, un représentant des pompiers du comté de Los Angeles. Les soldats du feu restent d'ailleurs en alerte puisque les vents devraient redoubler de violence de dimanche à lundi. 

Lire aussi

Le "Kincade Fire" dévore le comté de Sonoma

À des centaines de kilomètres plus au nord, le "Kincade Fire" dévore la région viticole du comté de Sonoma près de San Francisco. Le gouverneur Gavin Newsom s'y est rendu, assurant à des journalistes qu'il ressemblait "à une zone de guerre". Plus d'un millier de pompiers luttaient toujours contre ce brasier contenu vendredi soir à 5% et qui a ravagé près de 24.000 hectares de végétation et détruit une cinquantaine de bâtiments. Les soldats du feu, appuyés par une dizaine de bombardiers d'eau et une centaine de camions de pompiers, continuaient à tenter de circonscrire ce feu qui a démarré mercredi. 

Des ordres d'évacuation qui concernent quelque 50.000 personnes ont été émis ce samedi 26 octobre au nord de San Francisco. "Nous annonçons l'évacuation d'environ 50.000 personnes", a déclaré le shérif du comté de Sonoma, Mark Essick, lors d'une conférence de presse dans la matinée. "Nous voulons que vous commenciez à évacuer maintenant." 

 À Geyserville, des témoignages ont fait état de plusieurs maisons détruites mais aucun bilan officiel n'était pour l'instant disponible. Des habitants ont à peine eu le temps de rassembler quelques affaires avant de voir les flammes déferler. "On pensait que le feu était à trois kilomètres, mais on n'avait pas pris en compte le vent.

Le fournisseur d'électricité PG&E à l'origine du "Kincade Fire" ?

Les autorités locales n'ont pas encore déterminé l'origine du sinistre, mais le fournisseur d'électricité PG&E a fait état d'un incident sur l'une de ses lignes près du point d'origine du "Kincade Fire", 7 minutes avant le départ des flammes, relevaient jeudi soir des médias locaux. C'est un incident sur une ligne du même genre qui avait, selon les conclusions de l'enquête, provoqué le "Camp Fire" qui avait ravagé début novembre 2018 la ville de Paradise, dans le nord de la Californie, faisant 86 morts et des dizaines de milliers de déplacés. 

PG&E, qui s'est déclarée en faillite il y a quelques mois, a décidé par précaution de couper l'électricité à quelque 940.000 foyers répartis sur 36 comtés de la Californie vendredi soir. Selon les médias locaux, la mesure préventive prise par le fournisseur d'électricité concernera environ 2 millions de personnes.

Par ailleurs, d'importants incendies se sont déclarés en Basse-Californie, au Mexique, notamment dans la région de Tecate, frontalière avec les Etats-Unis. Selon un premier bilan vendredi soir, ils ont déjà fait trois morts et détruit plus de 150 maisons.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent