Poignée de main, accord historique et fin des "jeux de guerre" : revivez la journée historique de Donald Trump et Kim Jong-un

POUR L'HISTOIRE - Le président américain et son homologue nord-coréen ont tenu dans la nuit de lundi à mardi à Singapour un sommet historique à la fin duquel ils ont signé un document commun. Kim Jong-un s'y engage notamment derrière le principe d'une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".

Après leur rencontre historique ce mardi à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé une déclaration commune, évoquant une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne". Le président américain s'est ensuite exprimé sur la teneur de ces discussions, qu'il a qualifiées d'"honnêtes, directes et productives".


"Il (Kim) a réaffirmé son engagement indéfectible à une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", a indiqué Donald Trump, sans reprendre l'exigence américaine d'un processus "vérifiable et irréversible". Il a ajouté que le dirigeant nord-coréen avait "une occasion unique" et que ce dernier lui a dit qu'un site d'essai balistique "allait être détruit très prochainement". Donald Trump a également déclaré qu'il mettrait fin aux "jeux de guerre", en référence aux manœuvres militaires organisées par les Américains et les Sud-Coréens.

Live

TRUMP


"Vous allez assister à une dénucléarisation totale de la Corée du nord", assure Donald Trump sur ABC.

LA NORVÈGE A RÉAGI


"Je trouve positif qu'il y ait eu des discussions qui, visiblement, se sont tenues avec une bonne tonalité. La déclaration qui en est ressortie comporte beaucoup de points communs avec des déclarations similaires qu'on a vues dans le passé. C'est maintenant qu'une très grande partie du travail commence", a estimé la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide, selon qui "beaucoup reste à faire".

LA POLOGNE A RÉAGI


"Il faut être conscient du fait que c'était une rencontre et des tractations avec un dictateur cruel", a observé Jacek Sasin, chef du comité permanent du Conseil des ministres polonais. "Historiquement, de tels accords avec des dictateurs se sont souvent mal terminés."


Krzysztof Szczerski, le chef de cabinet du président polonais Andrzej Duda y voit lui un "triomphe de la diplomatie".

LE RU A RÉAGI


"Kim Jong Un a peut-être fini par entendre le message que seul un changement de direction peut amener un avenir prospère et plus sûr pour les Nord-Coréens. Il y encore beaucoup de travail à faire et nous espérons que Kim continuera à négocier de bonne foi vers une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible", a indiqué le ministre des Affaires étrangères britannique.

LE JAPON A RÉAGI


L'intention de Kim Jong Un "de voir une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne a été confirmée par écrit. Je soutiens ce premier pas vers une résolution d'ensemble des questions concernant la Corée du Nord", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

LA CHINE A RÉAGI


"Le fait que les plus hauts dirigeants des deux pays soient assis côte à côte pour des pourparlers d'égal à égal a un sens important et constitue le début d'une nouvelle histoire", a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.


Se disant pour une "dénucléarisation totale", souhaite également "qu'il y ait un processus de paix pour la péninsule (coréenne) afin de résoudre les préoccupations raisonnables de la Corée du Nord en matière de sécurité."

ONU

ONU


Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a jugé que le sommet était "une étape importante" dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne.


Dans un communiqué, il a appelé toutes les parties "à saisir cette opportunité historique" et a une nouvelle fois offert l'expertise de l'ONU pour y arriver.

COUAC


En déclarant mardi que les Etats-Unis allaient cesser d'organiser des exercices militaires conjoints avec la Corée du Nord, Donald Trump a pris Séoul au dépourvu, mais aussi le Pentagone qui a semblé découvrir l'information.


"Nous devons établir le sens précis ou les intentions contenues dans les remarques du président Trump", a réagi la présidence sud-coréenne.


 L'état-major des forces américaines en Corée du Sud "n'a pas reçu de consignes actualisées sur la conduite ou la cessation des exercices d'entraînement", a dit le lieutenant-colonel Jennifer Lovett dans un communiqué. "En coordination avec nos partenaires de la ROK (armée sud-coréenne), nous maintenons notre position militaire actuelle jusqu'à ce que nous recevions des consignes actualisées du département de la Défense et/ou du commandement indo-pacifique".


Le président américain a estimé que l'arrêt de ces exercices très coûteux permettrait de faire des économies et a dit qu'il allait en discuter avec les autorités sud-coréennes. Il a reconnu que ces manoeuvres pouvaient avoir un caractère provocateur et que la Corée du Nord souhaitait leur fin.

CORÉE DU SUD


L'étonnement des sud-coréens face au réchauffement diplomatique entre les Etats-Unis et la Corée du Nord

VIDÉO


Retour sur le sommet historique de Singapour

COREE DU NORD

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement : "C'est une première étape. Il faut que la Corée du Nord respecte ses engagements"

TRUMP FUTUR PRIX NOBEL DE LA PAIX ?


Pour Jean-Eric Branaa, spécialiste des Etats-Unis, la question n'est pas si saugrenue.

MOSCOU RÉAGIT

La Russie considère la rencontre Trump-Kim comme un événement "positif", a indiqué le ministre des Affaires étrangères russe Serguei Lavrov. "Nous avons regardé la télévision, suivi les commentaires qu'ont fait les deux parties. Nous n'avons pas vu les documents, je crois qu'ils ne sont pas encore publiés. Mais le seul fait que cette rencontre ait eu lieu est, bien sûr, positif", a-t-il dit.

L'AIEA SE TIENT PRÊTE

L'Agence internationale de l'énergie atomique se tient prête à effectuer toute activité de vérification en Corée du Nord que les pays concernés pourraient requérir", a déclaré son secrétaire général Yukiya Amano, en se félicitant du document signé par les dirigeants américain et nord-coréen.

L'UE RÉAGIT

"L'objectif ultime, partagé par l'ensemble de la communauté internationale et exprimé par le Conseil de sécurité des Nations unies, demeure la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule coréenne. La déclaration commune signée aujourd'hui (...) indique clairement que cet objectif peut être atteint", salue la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

Urgent

BACK TO USA

Trump a quitté Singapour après le sommet avec Kim Jong-un

LA CORÉE DU SUD RÉAGIT

"L'accord de Santosa du 12 juin restera dans l'Histoire mondiale comme un événement ayant mis fin à la Guerre froide", a déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in. Mais la présidence sud-coréenne veut des précisions sur l'arrêt des manœuvres militaires entre Séoul et Washington, annoncé par Trump.

JAPON

Le Premier ministre Shinzo Abe salue "un premier pas vers une résolution d'ensemble des questions concernant la Corée du Nord". "L'intention du président Kim Jong-un de voir une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne a été confirmée par écrit"

TRUMP

Donald Trump conclue sa conférence de presse avant de rentrer aux Etats-Unis : "C'est un événement important dans l'histoire du monde. Il faut maintenant aller jusqu'au bout, sinon cela n'aurait pas de sens"

REVOIR

VIDEO - La déclaration intégrale de Donald Trump après sa rencontre avec Kim Jong-un

G7

Donald Trump : "J'ai de bonnes relations avec Justin Trudeau, avec Angela Merkel"

"Ils essayent de nous tuer sur le plan des échanges commerciaux"

RECAP

VIDEO - Ce qu'a dit Donald Trump durant sa conférence de presse

TRUMP

"Nous allons arrêter les jeux de guerre" [les manoeuvres militaires au large de la Corée, NDLR], "ils sont très coûteux"

IRAN

Donald Trump : "Au moment venu, une fois les sanctions appliquées, j'espère que l'Iran reviendra négocier un véritable accord, mais il est trop tôt pour cela"

KIM JONG-UN

VIDEO - Le dirigeant nord-coréen réagit après la signature de l'accord

TRUMP

"Nous avons peu parlé [des droits de l'Homme], mais vous verrez, vous serez surpris, [Kim] veut faire des choses"

TRUMP

"Nous parlons de dénucléarisation complète de la Corée du Nord, et cela sera vérifié"

TRUMP

"Nous avons 32.000 soldats en Corée du Sud, je voudrais les ramener à la maison, mais ce n'est pas encore le moment". "Cela nous fera économiser beaucoup d'argent"

TRUMP

"Les gens disaient que cela ne pourrait jamais se faire, et c'est en train de se réaliser"

"Kim Jong-un est une personne très spéciale, il est très talentueux", répond le président américain à une question sur les pratiques du dictateur nord-coréen

TRUMP

"Nous pouvons tous espérer que cet état de guerre prendra fin. Les conflits d'hier ne doivent pas faire les guerres de demain, les adversaires peuvent devenir des amis"

"Il n'y a pas de limite à ce que la Corée du Nord pourra faire lorsqu'elle aura abandonné ses armes nucléaires"

"La Corée du Nord est déjà en train de détruire un centre d'essai de missiles nucléaires"

"Pour l'instant, les sanctions restent en place"

TRUMP

Conférence de presse de Donald Trump : "Nous avons signé un document complet. Je suis là comme émissaire du peuple américain pour vous adresser un message d'espoir, de paix"

"Le président chinois a réellement permis d'en arriver là, c'est un ami personnel et un grand leader"

"Je remercie le président Kim Jong-un qui a accepté de faire ce pas en avant". "Cette réunion a été honnête, directe et productive. Nous sommes prêts à écrire un nouveau chapitre entre nos deux pays"

TRUMP

Sur son compte Twitter, le président américain publie une vidéo sans commentaire de la rencontre

MALAISE

Trump a tenté de détendre l'atmosphère lors de sa rencontre avec Kim : "Vous pouvez faire une belle photo, tout le monde ? Pour qu'on ait l'air beaux, sveltes et parfaits ?"

ACCORD

DECLARATION

Selon le document signé par les deux dirigeants, Kim Jong-un s'engage "à une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne"

Les Etats-Unis, de leur côté, offrent des "garanties de sécurité" au régime nord-coréen

Les deux pays "travailleront ensemble à la construction d'un régime durable, stable et pacifique dans la péninsule coréenne"

ELYSEE

Après l'accord entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, l'Elysée rappelle simplement à LCI son "soutien à l'initiative" qui a conduit au rapprochement diplomatique

POUR L'HISTOIRE

VIDEO - Donald Trump et Kim Jong-un signent un accord historique 

ALERTE

Donald Trump a invité le dirigeant nord-coréen à la Maison-Blanche

ALERTE

Donald Trump et Kim Jong-un viennent de signer l'accord. "La dénucléarisation va commencer très rapidement", annonce le président américain.


"Nous avons décidé de laisser le passé derrière nous", affirme le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. "Une nouvelle ère commence, le monde va assister à de grands changements"


"Je pense que nos relations seront bien différentes de ce qu'elles étaient dans le passé", explique Donald Trump

NEGOCIATIONS

VIDEO - "Nous allons signer", annonce Donald Trump

Urgent

TRUMP PARLE


Lors de la pause avant le déjeuner de travail, le président américain a pris la parole quelques instants. Affirmant que sa rencontre avec Kim Jong-un avait été "fantastique", il  a affirmé que les deux hommes avaient fait "beaucoup de progrès" et annoncé qu'ils allaient signer un document, sans préciser la nature de celui-ci.

FIN DE LA RÉUNION ENTRE LES DELEGATIONS


Donald Trump et Kim Jong-un ont terminé la réunion avec leurs délégations. Il se sont promenés, devant les caméras, quelques minutes dans les jardins de l'hôtel qui accueille le sommet.


Au programme maintenant : le déjeuner de travail.

LE POINT A 6H30


- La rencontre a débuté peu après 3h, heure française, par la poignée de main historique entre Trump et Kim Jong-un.


- Les deux hommes ont tout d'abord eu un entretien en tête-à-tête, avec seulement leurs interprètes, pendant 50 minutes


- Ils ont ensuite été rejoints par leur délégation respective. La réunion se poursuit en ce moment.


- Un déjeuner de travail devrait suivre la réunion entre les délégations.


- Pour l'instant, il n'est pas encore certain qu'une déclaration commune entre les deux présidents ait lieu à la fin du sommet.

RÉSUMÉ EN UNE MINUTE


Cela fait trois heures que Trump et Kim ont échangé une poignée de main historique. Voici un résumé en une minute chrono de ces trois heures 

LA TROPÉZIENNE 


Si vous ne connaissez pas ce dessert, je vous invite, à voir ou revoir ce documentaire sur les saveurs de Saint-Tropez. Découverte par Brigitte Bardot en 1955, la tarte Tropézienne a connu depuis un succès sans égal. Et aujourd'hui, elle sera donc présenté comme dessert à ce sommet historique. 

REPAS


Après les entretiens, place au repas. Une journaliste de RFI publie le menu. Et comme dessert, la fameuse tropézienne...  

DENNIS RODMAN


Pendant les entretiens des dirigeants, le joueur de basket Dennis Rodman a longuement été interrogé par CNN. Ce proche du dirigeant nord-coréen, avoue ne rien connaître à la politique. Pour autant, il dit souhaiter que les deux hommes politiques passent un "bon moment ensemble, avantd e fondre en large. 

Trump a aussi annoncé que les sanctions américaines envers la Corée du Nord resteraient cependant en place pour l'instant, et qu'il n'envisageait pas de réduire la présence militaire américaine en Corée du Sud. Les négociations sur la mise en oeuvre de cette déclaration doivent commencer dès la semaine prochaine, a ajouté le président américain.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Corée du Nord-États-Unis : sommet historique entre Kim Jong-un et Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter