Suivez l'allocution "très importante" de Donald Trump, les médias américains annoncent la mort possible d'Al Baghdadi

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

TERRORISME - Le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, a été visé par une opération militaire en Syrie et aurait été tué, ont affirmé samedi plusieurs médias américains. Une information révélée à quelques heures d'une annonce "très importante" de Donald Trump dimanche matin.

Abou Bakr al-Baghdadi aurait péri dans le cadre d'une opération militaire américaine en Syrie. C'est l'information relayée ce dimanche par plusieurs médias, en particulier CNN et ABC.  Au même moment, Donald Trump a publié un message sibyllin sur Twitter : "Quelque chose d'énorme vient de se passer !".

Le président des Etats-Unis Donald Trump doit faire une annonce "très importante" dimanche matin (14h en France), a annoncé peu après Hogan Gidley, porte-parole de l'exécutif américain, sans autres précisions. Interrogé par l'AFP, le Pentagone s'est refusé à tout commentaire.

Lire aussi

Aucun signe de vie depuis deux ans

En vidéo

Syrie : où se cache Abou Bakr al-Baghdadi ?

Selon CNN, qui cite un haut responsable militaire, l'armée américaine a visé le chef de l'EI lors d'un raid effectué samedi dans le nord-est de la Syrie. La CIA a contribué à le localiser, selon la chaîne américaine, qui ne donne pas de précisions sur son sort.

Selon CNN, des tests sont en cours afin de pouvoir confirmer formellement la mort du chef du groupe jihadiste responsable de multiples attentats sanglants à travers le monde. Selon un responsable cité par ABC, il aurait fait exploser sa veste chargée d'explosifs pour se suicider.

En parallèle, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état ce dimanche matin d'une importante opération militaire qui s'est déroulée dans le nord-ouest du pays. Les tirs de huit hélicoptères ont en effet visé après minuit une maison et une voiture aux abords du village de Baricha, à une quinzaine de kilomètres de la frontière turque, une zone où se trouvaient des "groupes proches de l'EI", selon l'OSDH. De son côté, un habitant contacté par l'AFP dans la zone de Baricha a rapporté des raids menés par des avions peu après minuit. "Les avions volaient à une altitude très basse, provoquant une grande panique parmi les gens", a indiqué à l'AFP Ahmed al-Hassaoui, un déplacé installé dans un des camps informels près de Baricha. "L'opération a duré au moins jusqu'à 03H30 du matin", a-t-il précisé.

La dernière apparition d'al-Baghdadi remonte à une vidéo de propagande du 29 avril dernier où il appelle ses partisans à poursuivre le combat. C'est à Mossoul que le chef de l'EI a fait sa seule apparition publique connue, en juillet 2014, à la mosquée al-Nouri. En turban et habit noirs, barbe grisonnante, il avait alors appelé tous les musulmans à lui prêter allégeance après avoir été désigné à la tête du califat proclamé par son groupe sur les vastes territoires conquis en Irak et en Syrie voisine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter