EN DIRECT - Voiture bélier en Allemagne : 18 enfants parmi les 52 blessés, selon la police

EN DIRECT - Voiture bélier en Allemagne : 18 enfants parmi les 52 blessés, selon la police
International

ALLEMAGNE - A Volkmarsen, dans la Hesse, région du centre-ouest de l'Allemagne, une voiture a foncé dans un défilé de carnaval, faisant plusieurs dizaines de blessés. Le conducteur a été arrêté par la police, mais ses motivations restent inconnues. Suivez les dernières informations.

Ce lundi en début d'après-midi, une voiture a foncé dans la foule réunie pour le défilé de carnaval de Volkmarsen, dans la région de la Hesse, sans pouvoir préciser pour l'heure s'il s'agissait d'un acte délibéré. Selon la police, l'accident a fait "plusieurs dizaines de blessés".

Les motivations du chauffeur ne sont pas encore connues

Selon les premiers témoignages, le conducteur a foncé dans la procession avec son break Mercedes gris métallisé, immatriculé dans la région. Il aurait ainsi contourné une barrière puis grandement accéléré dans la foule, poursuivant ainsi sa course sur une trentaine de mètres. Des témoins interrogés par le quotidien Frankfurter Rundschau ont eu l'impression que le suspect visait particulièrement les enfants. 

Les forces de l'ordre étaient présentes en très grand nombre sur les lieux, avec plusieurs dizaines de voitures et un hélicoptère. La police a déclaré avoir arrêté le chauffard, un citoyen allemand, sans fournir de précisions sur ses motivations pour l'instant. "Il est encore trop tôt pour dire s'il s'agit d'une urgence médicale, d'une défaillance technique ou, dans le pire des cas, d'une mauvaise intention", a déclaré un porte-parole de la police de Kassel.

Suivez l'évolution de la situation dans le fil ci-dessous :

Live
Urgent

BILAN


Dix-huit enfants se trouvent parmi les 52 blessés par un automobiliste ayant foncé dans un carnaval lundi à Volkmarsen, dans le nord de la Hesse, a indiqué la police de la région, qui cherche encore le motif du suspect arrêté.


"Il y a 18 enfants parmi les victimes (...) 35 personnes se trouvent en traitement hospitalier et 17 autres ont étés traités de manière ambulatoire et ont déjà pu quitter l'hôpital", a précisé la police locale sur Twitter. 

RÉACTIONS POLITIQUES


Le maire de Volkmarsen, Hartmut Linnekugel, a fait part de son désarroi auprès de l'agence de presse DPA : "Nous sommes tous touchés, tous profondément choqués".


"C'est un jour terrible, c'est un acte terrible", a déclaré pour sa part Peter Beuth, ministre de l'Intérieur de la Hesse, l'État ouest-allemand où se trouve Volkmarsen.

FAKE NEWS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


Les autorités ont du communiquer dans la soirée pour mettre fin à une fake news circulant sur les réseaux sociaux, sous la forme d'une photo trafiquée censée montrer l'arrestation de l'auteur présumé.

La photo originale a bien été prise lors de l'accident, la voiture est bien celle qui a percuté la foule, mais le policier et le conducteur présumé ont été ajouté par un internaute.

MESURES DANS LA RÉGION


La police a confirmé l'annulation "par mesure de précaution" de tous les défilés de carnaval dans l'Etat régional de Hesse. Ils se poursuivent en revanche dans le grand Etat voisin de Rhénanie du Nord-Westphalie, le plus réputé pour ces célébrations.

LE POINT SUR L'ENQUÊTE


Pour l'heure, les autorités privilégient l'acte volontaire "sans mobile politique". Le parquet fédéral anti-terroriste ne s'est pas saisi, signe que les autorités privilégient la piste d'un acte volontaire mais pas d'un attentat. La justice a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "tentative de meurtre" et le parquet a assuré "enquêter dans toutes les directions".


Le conducteur du véhicule, un Allemand de 29 ans originaire de Volkmarsen, n'est pas en état d'être interrogé ce lundi soir, en raison de ses blessures. Il continue de recevoir des soins médicaux. Selon le magazine allemand Der Spiegel, le conducteur était "en état d'ébriété avancé" au moment des faits. Mais cette hypothèse n'a toujours pas été confirmée par les autorités.

ANGELA MERKEL


La chancelière Angela Merkel a indiqué que ses pensées allaient aux blessés de Volkmarsen et à leurs proches. Par la voix de sa porte-parole, sur Twitter, elle a souhaité à tous "un rétablissement complet et rapide", avant de dire "un grand merci à la police et à tout le personnel médical". 

BILAN DES VICTIMES


Une trentaine de personnes, dont un tiers seraient des enfants, ont officiellement été blessées par la voiture. Parmi les victimes, plusieurs personnes grièvement blessées ont été transportées dans les hôpitaux les plus proches de Volkmarsen, où les faits se sont déroulés. Le chef de la police de Francfort a évoqué 7 personnes grièvement touchées, selon l'agence de presse allemande DPA.  

CONDUCTEUR IVRE ?


Selon le magazine allemand Der Spiegel, qui cite une source proche des enquêteurs, le conducteur aurait été fortement ivre au moment des faits. Le porte-parole du procureur général de Francfort n'a cependant pas souhaité commenter une éventuelle consommation d'alcool ou de drogue, poursuit le Spiegel.

ENQUÊTE POUR TENTATIVE DE MEURTRE


Une enquête pour "tentative de meurtre" est en cours, selon le procureur général de Francfort, chargé de l'affaire. Le parquet fédéral anti-terroriste ne s'est pas saisi, signe que les autorités privilégient la piste d'un acte volontaire mais pas d'un attentat. Les autorités disent explorer toutes les pistes : "aucune information ne peut actuellement être donnée sur le motif en particulier" pour le moment.

COMMUNIQUÉ DES AUTORITÉS


Le bureau du procureur général de Francfort et la police de Hesse ont confirmé enquêter actuellement "sur un citoyen allemand de 29 ans originaire de Volkmarsen, soupçonné d'avoir percuté un groupe de personnes le 24 février 2020 à 14 h 45 lors de la procession du carnaval".


Ils ont confirmé qu'une trentaine de personnes, dont des enfants, ont été blessées à la suite de la collision avec la voiture. Les victimes dont l'état de santé est le plus préoccupant sont actuellement soignées dans les hôpitaux environnants.


Le conducteur, "temporairement arrêté par la police, reçoit actuellement des soins médicaux pour les blessures qu'il a subies" durant la collision dont il est responsable. "L'accusé devrait être présenté au juge d'instruction dès que son état de santé le permettra", précise le communiqué.

ENQUÊTE


La police a annoncé que le bureau du procureur général de Francfort avait repris l'enquête. Un communiqué de presse sur les suites de l'accident doit arriver dans la soirée.

PORTAIL ET ACCUEIL DES VICTIMES


La police de Hesse du Nord a mis en place un portail électronique pour que les témoins de la scène y déposent leurs photos et vidéos de l'accident. Dans le même temps, la police demande de ne pas diffuser ces enregistrements sur les réseaux sociaux.


Dans le même temps, un centre d'accueil et d'information a été mis en place à l'hôtel de ville de Volkmarsen pour les personnes affectées. "À compter d'aujourd'hui, les victimes et leurs proches recevront un soutien sûr sur place."

LES VICTIMES


Le recensement des victimes du média local Hessenschau annoncent 30 blessés, dont 7 enfants et adultes blessés grièvement.

PRÉCAUTIONS


La police du nord de la Hesse a annoncé sur Twitter que par mesure de précaution, tous les défilés du carnaval de la région ont été interrompus et sont désormais annulés pour les jours qui viennent.


Elle ajoute que bien qu'il n'y ait "aucune information concernant un potentiel danger ailleurs", il vaut mieux éviter les grandes foules. La présence policière a aussi été renforcée dans toute la Hesse.

UN ACTE INTENTIONNEL


Le porte-parole de la police locale, interrogé par un journaliste du Der Spiegel, confirme l'hypothèse d'un acte intentionnel de la part du conducteur.


L'enquête s'oriente pour l'instant "vers un acte volontaire" mais "pas encore un attentat".

LES VICTIMES


Les forces de l'ordre et les équipes de secours n'ont pas encore voulu communiquer sur le nombre exact de victimes ou leur état de santé. Les journalistes sur place ont tenté de compter les blessés, d'abord estimé à une douzaine.


Un nouveau recensement du quotidien Bild mentionne cependant "plusieurs dizaines de personnes blessées", enfants et adultes, dont une dizaine gravement. 

LE CONDUCTEUR


La police du nord de la Hesse confirme que le conducteur est un allemand de 29 ans originaire de la région de Volkmarsen, où s'est produit l'accident. Selon des témoins oculaires, il aurait contourné une barrière puis accéléré sur trente mètres au milieu du défilé.


Un porte-parole du ministère de l'Intérieur de Hesse a indiqué qu'il ne pouvait pas encore être interrogé pour l'instant. Les autorités ont cependant confirmé qu'il avait délibérément foncé dans la foule, sans pouvoir déjà parler d'attaque ou d'attentat.

LES FAITS


Les habitants de Volkmarsen, village de 7.000 habitants, étaient réunis pour célébrer le lundi des fleurs, un défilé de char, principal événement du carnaval dans le pays. Une voiture a foncé dans la foule et fait plusieurs dizaines de blessés, selon la police et les médias locaux. Le conducteur, un citoyen allemand, a été arrêté par la police, mais ses motivations restent inconnues. 

Bonjour à toutes et tous,

Bienvenue dans ce live ouvert pour suivre la situation en Allemagne, après qu'une voiture a foncé dans la foule réunie pour un défilé de carnaval à Volkmarsen, dans le centre-ouest du pays.

Tous les défilés du carnaval annulés dans la région

D'après les médias locaux, de nombreuses victimes étaient allongées au sol et prises en charge par des équipes de secours, déployées en masse dans cette ville de 7000 habitants. Les autorités n'ont pas encore communiqué de détails sur le déroulement de l'accident ou la gravité des blessures des victimes.

Voir aussi

Les habitants de Volkmarsen, comme une grande partie des Allemands, célébraient le "lundi des roses", point culminant des festivités du carnaval. La police a néanmoins annoncé l'annulation "par mesure de précaution" de tous les défilés de carnaval dans l'Etat-région de Hesse.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent