En échange de son "mur", Trump propose au Congrès de naturaliser 1,8 million de sans-papiers

En échange de son "mur", Trump propose au Congrès de naturaliser 1,8 million de sans-papiers

DEAL - En contrepartie d'une voie d'accès à la citoyenneté américaine pour de nombreux clandestins installés sur le sol des Etats-Unis, la Maison Blanche souhaite obtenir la somme de 25 milliards de dollars pour la construction du mur frontalier avec le Mexique. Républicains et démocrates doivent désormais se mettre d'accord.

Il explique qu'il veut ainsi renforcer la lutte contre les clandestins. Le président des Etats-Unis va soumettre au Congrès une voie d'accès à la citoyenneté américaine pour 1,8 million de jeunes sans-papiers entrés illégalement aux Etats-Unis, a indiqué ce jeudi soir la Maison Blanche. Il demande en échange un financement de 25 milliards de dollars pour construire le mur frontalier avec le Mexique promis pendant la campagne et de grosses concessions pour faire baisser l'immigration légale.

Ce processus de naturalisation s'étalera sur une durée de 10 à 12 ans et profitera notamment aux 690.000 "Dreamers", ces sans-papiers qui espèrent devenir des citoyens américains. Arrivés enfants dans le pays,  ils sont protégés par le décret "Daca" signé par Barack Obama. La régularisation s'appliquera aussi à 1,1 million de jeunes immigrés qui n'ont pas bénéficié de ce programme.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

En vidéo

EN IMAGES - Frontière USA/Mexique : huit prototypes de murs dévoilés

Ces annonces sont les points centraux du projet sur l’immigration présenté par la Maison Blanche. D'après elle, cette proposition est susceptible d'être accepté par les démocrates comme les républicains. Elle pourrait ainsi clore des mois de bras de fer infructueux sur ce sujet sensible qui, pour certains, est le symbole d'une politique xénophobe. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : "Il n’est pas prévu de fermer les frontières", assure Gabriel Attal

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.