En Grande-Bretagne, téléphoner au volant peut maintenant vous faire perdre votre permis

International
DirectLCI
PRÉVENTION - A partir de ce 1er mars, les automobilistes britanniques qui utilisent leur téléphone au volant pourront, en cas de récidive, se voir retirer leur permis de conduire.

Aujourd'hui, quoi de plus banal que de croiser un automobiliste en train de téléphoner au volant ? Tout le monde le sait : kit main-libre ou pas, l’usage d’un téléphone au volant multiplie par trois le risque d’accident. Alors, en Grande-Bretagne, face au nombre grandissant de victimes, les autorités ont pris la décision de doubler les sanctions à l’égard de ces automobilistes imprudents, et de leur retirer le permis en cas de récidive. 


A partir de ce 1er mars, un conducteur addict à son smartphone écopera désormais d’une amende de 200 livres (soit environ 465 euros), et six points en moins sur son permis de conduire. "Doubler les pénalités est un moyen de dissuasion efficace contre les automobilistes tentés de prendre leur téléphone en conduisant (…) Les récidivistes seront bannis de nos routes s'ils se font prendre à deux reprises", a déclaré le secrétaire d'État aux Transports, Chris Grayling, interrogé par la BBC

En vidéo

Vidéosurveillance : vous pourrez maintenant être verbalisé pour avoir téléphoné au volant

51 % des conducteurs pensent que le téléphone est un danger

En France, 57 % des automobilistes, et près de huit jeunes sur dix, utilisent leur téléphone au volant. Il est pourtant responsable d’1 accident corporel sur 10. Il a par ailleurs été prouvé que le conducteur enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route lorsqu’il est au téléphone provoquant alors un impact négatif sur la bonne exécution des tâches nécessaires à la conduite, souligne le site web de la Sécurité routière, qui rappelle que les sanctions sont une amende de 150 euros et un retrait de trois points sur le permis. 


Car une toute petite seconde d’inattention peut  avoir des conséquences terribles : en octobre dernier, un chauffeur de camion, qui avait renversé une mère et ses trois enfants, a été condamné à dix ans de prison. A la barre du tribunal, il avait expliqué n’avoir pas vu les victimes, car il était distrait par son téléphone. "Nous devons briser cette dépendance, et la meilleure façon pour les conducteurs d’y arriver est de prendre l'habitude d’éteindre son téléphone, et de le mettre dans la boîte à gants", estime pour sa part Edmund King, président de l’Automobilist Association (AA). 

En vidéo

57% des automobilistes utilisent leur téléphone au volant

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter