En Inde, une personne est tuée chaque jour en moyenne par un éléphant ou un tigre

En Inde, une personne est tuée chaque jour en moyenne par un éléphant ou un tigre
International
DirectLCI
ÉTALEMENT HUMAIN - Selon des chiffres publiés par le gouvernement indien, une personne serait tuée en moyenne chaque jour par un éléphant ou un tigre, deux espèces menacées. Ces décès seraient liés à la réduction progressive des zones sauvages qui pousserait ces animaux à s'aventurer dans des zones habitées.

Les animaux sauvages ne sont pas les seules victimes de l'urbanisation en Inde. Les hommes aussi subissent les conséquences de la déforestation et de l'aménagement du territoire. Ainsi, dans ce pays de plus d'1,3 milliard  d'habitants, un humain serait tué chaque jour, écrasé par un éléphant ou attaqué par un tigre. 


D'après le ministère de l'Environnement, des Forêts et du Changement climatique indien, plus de 1000 personnes ont été tuées ces trois dernières années après avoir rencontré l'un des deux espèces sauvages. Plus précisément, ce sont 1144 personnes qui ont été tuées en 1143 jours, entre avril 2014 et mai 2017. 


Ce sont les éléphants qui font de loin le plus de dégâts, avec 1052 morts, contre 92 pour les tigres. La région qui compte le plus de victimes  est le Bengale occidental, à l'est du pays, où plus de 800 éléphants sauvages vivent.

Ces accidents aux conséquences dramatiques seraient dûs à la diminution progressive de l'habitat naturel de ces espèces, à cause de l'étalement des surfaces urbanisées, a indiqué à l'AFP Siddhanta Das, directeur du service des forêts au ministère de l'Environnement. Sur la même période, 345 tigres et 84 éléphants ont été abattus, la plupart du temps par des braconniers. Dans d'autres cas, ce sont les autorités qui ont procédé à l'abattage de ces animaux, lors d'une incursion en zone habitée.

Les lieux de passage des éléphants envahis par les hommes

La plupart de ces drames surviennent dans les "corridors des éléphants", des passages empruntés par les pachydermes depuis des siècles mais qui sont progressivement envahis par des installations humaines.


En mars 2016, cinq personnes avaient été tuées lorsque quatre éléphants paniqués s'étaient introduits dans le village de Bathar, dans le Bengale. Un éléphant mâle avait été tué et les autres avaient pris la fuite.


Près de 30 000 éléphants sont recensés en Inde et plus de 2200 tigres, soit la moitié des représentants de l'espèce. Les léopards, qui sont entre 12 000 et 14 000 sont aussi menacés par l'abattage sauvage.

En vidéo

Face au braconnage, les éléphants en grand danger

A cause des attaques de tigres, le gouvernement a prévu un système de dédommagement avec des primes pour les familles des victimes de ces attaques. Selon le Times of India, plusieurs familles auraient sacrifié leurs aînés pour toucher un peu d’argent.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter