En Italie, la vidéo d'un professeur qui frappe un élève refusant de porter son masque devient virale

En Italie, l'affaire d'un enseignant ayant frappé son élève parce qu'il refuse de porter son masque fait grand bruit.

VIOLENCE - En Italie, une vidéo d'un enseignant frappant son élève sous prétexte qu'il refuse de mettre son masque en classe tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Lorsque les conditions sanitaires sont respectées, les écoliers ne sont pourtant pas obligés de le porter.

L'isolement, les restrictions et le stress qui accompagnent l'épidémie de Covid-19 ont de quoi mettre à cran. Dans un lycée de Teggiano, dans le sud de l'Italie, un professeur en est l'exemple type. Alors que l'un de ses élèves refusait de mettre son masque, il s'avance vers lui et le gifle violemment puis le secoue sous les yeux de ses camarades, ébahis. Une vidéo de la scène, filmée par plusieurs smartphones, a tourné en boucle ce vendredi sur les réseaux sociaux. Face à cet accès de violence, la direction de l'école, qui a jugé ce geste "inacceptable", a ouvert une enquête.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

Le masque pas obligatoire une fois assis à 1m de distance de ses camarades

Selon le journal Il Messagero, l'élève de 15 ans aurait fait valoir son droit de ne pas le porter en rappelant que le masque n'est pas obligatoire si une distance d'au moins un mètre est respectée entre les élèves une fois assis en classe. Le gouvernement italien, qui distribue depuis la rentrée gratuitement et quotidiennement un masque par chaque jour aux 11 millions d’élèves et enseignants, en a en effet décidé ainsi.

Des travaux ont été entamés dans certaines écoles pour parvenir à espacer les tables des salles de classe d'un mètre, mais ne sont pas encore tous terminés. Il y a un mois, 5000 nouvelles salles de classe avaient été créées et près de 5000 anciennes, agrandies. Dans les établissements qui n'ont pas encore pu bénéficier de ces travaux, le masque reste obligatoire en classe à partir de 6 ans.

Depuis la rentrée, et malgré une baisse remarquable du nombre de contaminations cet été, l'épidémie de Covid-19 est repartie de plus belle en Italie. Jeudi 8 octobre, le ministère italien de la Santé a fait état de 4458 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis la mi-avril.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter