En moins d'une semaine, une cagnotte en ligne pour financer le mur de Trump récolte plus de 10 millions de dollars

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ETATS-UNIS - Le président républicain insiste pour qu'un financement du mur, à hauteur de 5 milliards de dollars, soit inclus dans le futur budget du Congrès. Pour le soutenir, un électeur a mis en ligne une cagnotte au succès fulgurant.

Comment financer le mur à la frontière avec le Mexique ? A défaut de pouvoir s'appuyer sur le soutien du Congrès, Donald Trump bénéficie du soutien de ses électeurs. A l'appel de l'un d'entre eux, ils sont des milliers a avoir mis la main à la poche pour contribuer au paiement de l'ouvrage.

Sur la plateforme GoFundMe, un farouche soutien du milliardaire, Brian Kolfage, a lancé un appel aux dons en faveur du fameux mur. Cinq jours après son lancement, le 16 décembre, celle-ci s'élève désormais à 11 millions de dollars. Au total, 180.000 personnes ont participé. En réponse à ce rapide succès, Brian Kolfage a modifié l'objectif de sa cagnotte et a choisi le montant maximum possible sur GoFundMe, à savoir un milliard de dollars. Ni plus ni moins. Selon ses calculs, si chacun des 63 millions d'électeurs de Donald Trump participait à hauteur de 80 dollars, le mur serait financé. 

Lire aussi

Objectif : 5 milliards

Nul doute que l'initiative de Brian Kolfage a été vue d'un bon œil à la Maison Blanche. Donald Trump a engagé un forcing inédit ces derniers jours, à coups de tweets et de déclarations solennelles, invoquant la sécurité nationale des Etats-Unis pour tenter d'obtenir une aide du Congrès pour payer ce mur. Le président républicain insiste pour qu'un financement, à hauteur de 5 milliards de dollars, soit inclus dans le prochain budget. Ou qu'à défaut une enveloppe substantielle soit consacrée à la sécurité aux frontières.

En vidéo

Un mur à la frontière avec le Mexique : Trump déjà fier des premiers prototypes

Les 5 milliards qu'il demande lui permettraient de lancer l'immense chantier de son fameux mur de séparation avec le Mexique, probablement sa proposition de campagne la plus controversée. Si celle-ci demeurait lettre morte, cela pourrait lui coûter cher dans la perspective de la réélection à la Maison Blanche dont il rêve.

Lire et commenter