Corée du Nord : suspension des essais nucléaires, sommet commun... le temps de la réconciliation avec le Sud ?

Corée du Nord : suspension des essais nucléaires, sommet commun... le temps de la réconciliation avec le Sud ?

DirectLCI
DIPLOMATIE - Les dirigeants des deux Corées se retrouveront fin avril pour un sommet historique, a annoncé mardi Séoul. Une rencontre précédée de promesses, telles qu'une suspension des essais nucléaires.

Suspension des essais nucléaires, sommet commun, rétablissement des communications… Le temps est au beau fixe entre les deux Corées. Les dirigeants se retrouveront fin avril pour un sommet historique, a annoncé mardi Séoul. Une première depuis plus de dix ans. 


Selon Séoul, le sommet intercoréen aura lieu dans le village de Panmunjom, au milieu de la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare le Nord du Sud. D'ici là, le régime de Kim Jong-un est prêt à un "dialogue franc" avec les Etats-Unis pour évoquer la question de la dénucléarisation et suspendrait tout essai nucléaire ou de missile pendant la durée des discussions. Comment en est-on arrivé là ? Grâce à la présence lundi à Pyongyang d'une délégation sud-coréenne, composée de dix personnes, dont le conseiller à la sécurité nationale du président sud-coréen Moon Jae-in. Une visite elle-même sans précédent : il s'agit de la première depuis la fin, en 2007, de la politique dite du "rayon de soleil", qui œuvrait au rapprochement intercoréen.

En vidéo

La Corée du Nord, voyage en pays interdit

"Le dîner s’est déroulé dans une atmosphère chaleureuse"

Preuve de ce rapprochement, les membres de la délégation ont diné lundi soir avec Kim Jong-un en personne. Il s'agissait du premier entretien entre des officiels sud-coréens et le dirigeant depuis l'arrivée au pouvoir par ce dernier en 2011. Egalement présents autour de la table : Kim Yo-jong, la sœur du dictateur, son épouse Ri Sol-ju ainsi que Kim Yong-chol, le responsable des relations avec le Sud. "Le dîner s’est déroulé dans une atmosphère chaleureuse, animée de sentiments confraternel", dixit l’agence officielle nord-coréenne KCNA. La photo principale montre le leader nord-coréen avec les cinq responsables sud-coréens de la délégation. Certains clichés montrent un Kim Jong-un particulièrement enjoué. Sa soeur, Kim Yo-jong, apparaît sur plusieurs images. 

Selon le conseiller du président sud-coréen Moon Jae-in, qui s'est longuement entretenu lundi avec Kim Jong-un, ce dernier est désormais prêt à bouger sur le dossier sensible du nucléaire "si les menaces militaires contre le Nord disparaissent et si la sécurité de son régime est garantie". Une avancée saluée par Donald Trump : "Pour la première fois depuis des années, un effort sérieux est fait par toutes les parties concernées. Le monde regarde et attend!", a réagi le président des Etats-Unis dans tweet matinal, tout en restant muet sur un éventuel dialogue direct entre Washington et Pyongyang.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter