Donuts, bacon... : en Alaska, Trump va réautoriser l'utilisation des appâts pour chasser les ours

Donuts, bacon... : en Alaska, Trump va réautoriser l'utilisation des appâts pour chasser les ours

LOBBY - Le National Park Service s'apprête à autoriser de nouveau en Alaska des pratiques de chasse interdites sous le mandat de Barack Obama. Cette décision a été prise alors que le Conseil américain de préservation de la vie sauvage est lui-même constitué de professionnels de la chasse.

Les ours d’Alaska doivent en ce moment même trembler dans leurs tanières. Le National Park Service (NPS), l'agence fédérale qui gère les parcs nationaux aux Etats-Unis, a en effet présenté mardi dernier un projet de réglementation qui annule des mesures prises sous Barack Obama, dont l’interdiction d’appâter les ours avec du bacon ou des donuts dans les zones protégées. Utiliser des chiens pour les chasser ou des lampes pour les traquer sera aussi de nouveau autorisé. 


Avec cette marche arrière, le NPS, qui dépend du ministère de l'Intérieur, souhaite harmoniser les réglementations fédérales avec les lois sur la chasse en vigueur en Alaska. La mesure, publiée au Journal Officiel américain (Federal Register) mardi, devrait définitivement être adoptée dans deux mois. 

Un ministre de l'Intérieur lui-même chasseur

Cette mesure ne  va pas améliorer l'image de Donald Trump auprès des écologistes. A la suite de ses multiples décisions contestables, les associations de défense des animaux sont loin de porter l'administration Trump dans leur cœur. En avril 2017, une loi votée par le Congrès républicain était ainsi déjà revenue sur certaines réglementations démocrates, rendant notamment de nouveau possible en Alaska la chasse aérienne à l'ours, depuis un avion ou un hélicoptère. Sept mois plus tard, les chasseurs américains ont été autorisés à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie.

En vidéo

Montana : un petit ours brun paresseux

D'autre part, le nouveau Conseil de préservation de la vie sauvage, constitué en mars dernier, est composé de professionnels de la chasse et est présidé par un magnat du charbon. Le ministre de l'Intérieur Ryan Zinke, originaire du Montana, est lui-même chasseur. De quoi se poser des questions sur les motivations.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter