Coronavirus : une nouvelle variante sud-africaine "davantage transmissible"

Dépistage au coronavirus en Afrique du Sud où une nouvelle souche plus infectieuse a été détectée

MUTATION- Les chercheurs ont affirmé ce mercredi que la nouvelle variante de coronavirus détectée en Afrique du Sud se transmet plus rapidement que les souches plus anciennes. Cela pourrait expliquer la soudaineté de la deuxième vague dans le pays.

"Nous pensons, et tous les éléments vont dans ce sens, que cette variante est davantage transmissible". Le directeur de l'institut de recherche KRISP, adossé à l'Université du Kwazulu-Natal a livré ce mercredi les conclusions de ses recherches sur la nouvelle forme de coronavirus qui sévie actuellement en Afrique du Sud. Selon lui, elle serait ainsi bien plus contagieuse. En gros, "80 à 90%" des génomes séquencés à partir de la deuxième moitié de novembre "présentait cette variante", détaille Tulio de Oliveira. "Nous n'avions jamais vu une seule lignée dominer ainsi", ni "se répandre aussi vite", souligne-t-il encore. Jusque-là, "normalement", entre 20 et 30 variantes circulaient en même temps.  

Par ailleurs, "cette nouvelle variante baptisée 501.V2" aurait  "probablement émergé dans la région de Nelson Mandela Bay", autour de Port Elizabeth (sud-sud-est). Elle s'est ensuite "étendue vers Le Cap, région la plus touristique du pays", vers l'ouest, mais aussi vers le nord en direction de Durban, note Tulio de Oliveira. Malgré tout, le niveau d'infirmation sur cette énième nouvelle reste relativement faible. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

14.000 cas en 24 heures

Ces dernières semaines, l'Afrique du Sud a été submergé par une nouvelle vague foudroyante de coronavirus. Dans la soirée, le ministre de la Santé a annoncé que plus de 14.000 personnes avaient été recensées dans le pays ces dernières 24 heures, un nouveau pic. Ces chiffres "indiquent que le virus continue de se répandre de manière exponentielle", "beaucoup plus rapidement que pendant la première vague", souligne dans un communiqué Zwelini Mkhize. "Nous allons dépasser le pic de la première vague dans les prochains jours", prévient même le gouvernement, forcé de revoir sa copie. Les restrictions actuellement en place pourraient laisser place à de "nouvelles mesures pour ralentir ce taux alarmant" de propagation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

EN DIRECT - Covid-19 : les hospitalisations en baisse de 12% sur une semaine

"Depuis mon vaccin, j'enchaîne les galères" : Jérémy Chardy fait une pause

Ces banques qui font la chasse aux PEL

Passe d'armes entre Marion Maréchal et Marine Le Pen au sujet d'Éric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.