Eruption du volcan Nyiragongo en RDC : la coulée de lave s'est arrêtée, la ville de Goma épargnée

Le volcan Nyiragongo est entré en éruption aux alentours de 19h00

CATASTROPHE - Le volcan Nyiragongo est entré en éruption, samedi 22 mai dans la soirée. Situé dans l'Est de la République démocratique du Congo, il menaçait la ville de Goma. La coulée de lave s'est arrêtée dimanche matin.

Après plusieurs heures d’interrogations, d'appréhension, puis de départ en catastrophe des riverains, le volcan Nyiragongo est finalement entré en éruption, samedi 22 mai à 19h, heure locale. Le principal danger provenait du fait que ce mont surplombe Goma, une ville de plus de 670.000 habitants, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC). Les autorités locales ont appelé la population au calme dans la soirée. "Les investigations sont en cours et la population doit suivre les orientations de la protection civile", a précisé le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général Constant Ndima dans un message diffusé par les radios locales. 

Mais dimanche matin, les nouvelles étaient plus rassurantes. La coulée de lave descendue des flancs du volcan Nyiragongo s'est arrêtée dans les faubourgs de la ville, à la limite avec le territoire voisin de Nyiragongo, où des maisons de plusieurs petits villages ont été englouties. L'aéroport, situé à quelques centaines de mètres, a également été épargné. Plusieurs séismes, une dizaine environ, ont en revanche été ressentis à Goma depuis l'aube.

"Nous allons donner de plus amples explications à la population pour la canaliser vers les directions où elle sera en sécurité", avait indiqué la veille le gouverneur militaire. Par ailleurs, la mission de l'ONU en RDC (Monusco) avait précisé qu'un hélicoptère onusien a "mené un vol de reconnaissance au-dessus de la zone et a confirmé des activités d'éruption sur le Nyiragongo". Elle ajoutait, cependant que "la coulée de lave se dirige vers le Rwanda. La ville de Goma et ses environs sont à l'abri."

Les premières suspicions apparues dans l’après-midi avaient en effet provoqué un mouvement de panique dans la ville et un flux de population vers le Rwanda voisin. "Je prends les enfants et on monte dans la voiture, il y a un risque que la coulée vienne sur Goma, on ne sait jamais", témoignait alors un habitant. De fortes lumières rougeoyantes sortant du cratère étaient visibles dans l’après-midi depuis Goma, alors qu'une odeur de soufre était perceptible dans la ville, située sur le flanc sud du volcan. 

Lire aussi

La dernière éruption du mont Nyiragongo remonte à 2002 et avait fait 250 morts et 120.000 sans-abris à Goma. L'éruption la plus meurtrière a eu lieu en 1977 avec plus de 600 morts.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

Covid-19 : Non, il n'y a pas de "camp d'enfermement" pour enfants dans les Landes

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.