Espagne : le petit Yulen serait mort d'un "traumatisme cranien", le jour de sa chute dans un puits

International

AUTOPSIE - Le petit Yulen Rosello, 2 ans, avait chuté le dimanche 13 janvier dans un puits abandonné. Retrouvé mort après treize jours de recherches, il serait mort le jour même de sa chute.

Après s’être longtemps accroché à l’espoir qu’il soit retrouvé vivant, l’Espagne, tout entière émue par la chute du petit Yulen Rosello dans un puits, le 13 janvier au sud de l’Andalousie, sait depuis la nuit de vendredi à samedi que les secouristes n’ont finalement pu retrouver que son corps "sans vie". Il s’agit donc désormais de savoir comment, exactement, l’enfant est mort. Une autopsie a été réalisée ce samedi. Et selon le quotidien local Malaga Hoy, elle conclut que Yulen a perdu la vie le jour même de sa chute, des suites d'un "traumatisme cranien".

Une "chute libre de 71 mètres"

Dans la matinée, le préfet d'Andalousie, Alfonso Rodriguez Gomez de Celis, avait publiquement livré les premiers éléments de l’enquête : l’enfant a fait une "chute libre de 71 mètres", avant de s'arrêter sur un amas de terre. L'hypothèse la "plus probable" est qu'il ait par ailleurs entraîné de la terre et du sable dans sa chute, ayant créé un autre amas de débris au-dessus de lui, lequel a empêché la descente d'une caméra pour le localiser au plus vite.

Voir aussi

Il reviendra à un juge de Malaga, province où se situe Totalan, village où le drame est survenu, de déterminer les "possibles responsabilités de la mort de Yulen". Selon un photographe de l'AFP, le père de l'enfant a crié "Non, pas une autre fois !", au moment de l'annonce de la découverte du corps, tandis que la mère est sortie en criant sa douleur et en demandant aux autorités, dans un moment de tension, d'éloigner la presse. Le pays a été d'autant plus ému par cette affaire que les parents de Yulen avaient déjà perdu, en 2017, un enfant de trois ans, Oliver, mort d'une crise cardiaque.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter