Espagne : la péninsule ibérique touchée à son tour par les incendies

Des pays autour de la Méditerranée sont en proie aux flammes. En Grèce, notamment, la région très touristique du Péloponnèse est touchée. Et en Turquie, l'Union européenne vient d'envoyer plusieurs Canadair.

CATASTROPHE - La vague de chaleur caniculaire qui frappe une partie de la péninsule ibérique a provoqué ce jeudi trois premiers incendies dans le nord-est. Les autorités espagnoles et portugaises ont aussitôt élevé le niveau d'alerte dans les deux pays.

Après la Grèce ou encore l'Algérie, c'est au tour de l'Espagne de s'embraser. La vague de chaleur caniculaire qui frappe une grande partie de la péninsule ibérique a en effet provoqué ce jeudi trois premiers incendies dans le nord-est du pays, tandis que les autorités espagnoles et portugaises ont élevé le niveau d'alerte dans les deux pays.

Pour faire face à la menace, qui touche de nombreux territoires méditerranéens depuis le début de l'été, le ministère espagnol de la Transition écologique a indiqué avoir envoyé "six moyens aériens de lutte contre le feu" pour combattre les trois incendies - en Aragon, dans la Rioja et en Catalogne -, en appui des moyens déployés par les gouvernements régionaux concernés.

Pour l'heure, l'incendie le plus important est celui de Catalogne, qui affecte actuellement une zone forestière protégée de 41 hectares sur la côte de la province de Tarragone. 

Plus de 40°C attendus jusqu'à lundi

Par crainte de nouveaux départs de feux, le risque d'incendie est classé "extrême" dans une grande partie de l'Espagne ces jeudi et vendredi, selon l'Agence météorologique nationale (AEMET), qui n'a pas encore publié ses prévisions de risque pour les jours suivants. Même situation au Portugal, où l'alerte incendie "maximale" a été déclenchée entre jeudi et lundi 16 août, dans les régions nord et centre de l'intérieur du pays, ainsi qu'une partie de l'Algarve (sud), a signalé Météo Portugal.

Ces risques sont la conséquence d'une vague de chaleur qui devrait flirter avec les 40°C au moins jusqu'à lundi prochain dans une grande partie de la péninsule, avec des pics nettement supérieurs dans plusieurs régions comme le sud de l'Espagne. 

Le célèbre parc du Retiro, très prisé des Madrilènes à la recherche d'un coin d'ombre, devrait notamment afficher plus de 40°C durant trois jours consécutifs, de vendredi à dimanche, a souligné le porte-parole de l'AEMET, Rubén del Campo. Ce mercredi déjà, les températures ont atteint 42°C dans la province de Ciudad Real (centre de l'Espagne), selon les mesures de l'AEMET. 

Des températures inédites depuis 1920

Ces températures inédites depuis 1920, et bien au-dessus des normales saisonnières, sont dues à l'arrivée d'une masse d'air très chaud en provenance d'Afrique du Nord, conjuguée à une forte exposition solaire, ont expliqué les deux agences météorologiques. Des phénomènes de plus en plus récurrents, puisque entre 2011 et 2020, l'Espagne avait déjà enregistré deux fois plus de vagues de chaleur que durant chacune des trois décennies précédentes, a précisé Rubén del Campo.

Les scientifiques considèrent que les canicules à répétition - conséquence sans équivoque du réchauffement de la planète -, seront amenées à se multiplier, à s'allonger, mais aussi à s'intensifier. "En Espagne, nous ne sommes pas à l'abri de ce danger", avait alors rappelé le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez à propos des incendies actuels, ajoutant que le pays était entré "dans une zone de risque" avec l'arrivée de cette vague de chaleur. Il a appelé ses compatriotes "à la plus grande prudence".

Lire aussi

Son homologue portugais, Antonio Costa, lui a fait écho dans la foulée. "Nous savons déjà que les prochains jours vont être difficiles", a-t-il prévenu dans des déclarations à la presse depuis le siège de la protection civile, appelant, lui aussi, les Portugais à être vigilants et à éviter les "comportements à risque". "Nous sommes face à un défi permanent qui est le résultat des changements climatiques", a-t-il ajouté. 

Pour limiter ces incendies meurtriers - ayant fait plus d'une centaine de victimes chez le voisin portugais en 2017 -, la Catalogne, région très touristique, a notamment interdit le camping en forêt et les activités sportives en milieu rural, ainsi que certaines activités agricoles mécaniques à certaines heures, parfois responsables de départ de feux involontaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.