Espagne : manifestation monstre et violence à Madrid

Espagne : manifestation monstre et violence à Madrid

DirectLCI
CRISE - Des incidents ont éclaté samedi soir à Madrid après une gigantesque manifestation contre la politique d'austérité menée par le gouvernement espagnol.

Quelque 101 blessés, dont 34 manifestants et 67 policiers. C'est le bilan des incidents qui ont éclaté samedi soir dans le centre de Madrid, en Espagne, après une manifestation de grande ampleur contre l'austérité à laquelle ont participé des dizaines de milliers de personnes.

Au moment où le cortège se dispersait, des groupes de plusieurs dizaines de personnes se sont mis à jeter des pierres et d'autres projectiles contre les policiers, cassant des vitrines de banques, incendiant des poubelles et montant des barricades. Les forces de l'ordre ont riposté en tirant des balles en caoutchouc et en chargeant les casseurs et 24 personnes ont été interpellées.

"Ma fille serait venue, mais elle a émigré"

Rassemblés à l'appel de nombreuses organisations citoyennes et syndicales, les manifestants défilaient pour dénoncer "l'urgence sociale", la politique d'austérité menée par le gouvernement de droite depuis plus de deux ans et le chômage, toujours très élevé dans le pays, qui touche plus d'un quart des actifs. Plusieurs colonnes, baptisées "marches de la dignité", étaient même parties à pied des semaines plus tôt de différentes régions d'Espagne.

Sur les pancartes, on pouvait apercevoir des slogans tels que "Non aux coupes budgétaires – du pain, du travail et un toit", "Moins de corruption, plus d'éducation" ou encore "Ma fille serait venue, mais elle a émigré". Ce défilé anti-austérité est le plus important en Espagne depuis ceux ayant suivi l'arrivée du gouvernement de droite au pouvoir en 2012 et l'adoption d'un plan d'économie de 150 milliards d'euros sur trois ans.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter