Espagne : un homme condamné à 23 ans de prison pour l'assassinat d'une Américaine sur le chemin de Compostelle

Espagne : un homme condamné à 23 ans de prison pour l'assassinat d'une Américaine sur le chemin de Compostelle

International
DirectLCI
JUSTICE - Mardi, un tribunal espagnol a condamné Miguel Angel Munoz Blas à 23 ans de prison pour l'assassinat et le vol avec violences d'une Américaine qui était deux ans plus tôt en pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Deux ans après la mort de Denise Pikka Thiem, un Américaine de 40 ans en pèlerinage sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, le tribunal de Leon, dans le nord-ouest de l'Espagne a condamné mardi Miguel Angel Munoz Blas, 41 ans, pour son assassinat et à trois ans supplémentaires pour le vol avec violences de ses affaires. Une semaine plus tôt, un jury populaire l'avait reconnu coupable, rejetant ainsi la thèse de l'irresponsabilité pour cause de maladie mentale défendue par son avocat. 


En décembre 2015, soit 5 mois après la disparition de la marcheuse, l'homme avait été arrêté par les policiers et les avait conduits jusqu'au lieu où était enterré le corps. Il avait alors avoué les faits, avant de se rétracter et de garder le silence lors de son procès. 

De faux panneaux pour attirer la victime

En vidéo

Sur la route de Compostelle

Selon l'accusation, il avait utilisé de faux panneaux pour attirer sa victime qui effectuait le voyage seule. Puis il l'avait ensuite frappé à la tête, ce qui a alors provoqué des fractures et des traumatismes entraînant sa mort. Miguel Angel Munoz Blas avait ensuite enterré son corps, brûlé les vêtements et pris les 1000 dollars qu'elle avait sur elle. 


En plus de sa peine de prison, il devra également payer une indemnisation de 120.000 euros aux parents de Denise Pikka Thiem et de 30.000 à son frère. Il a dix jours pour faire appel. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter