Espagne : un riche entrepreneur français séquestré pendant plus deux mois

Espagne : un riche entrepreneur français séquestré pendant plus deux mois

DirectLCI
MARBELLA - Quatre truands français ont été arrêtés dans le sud de l'Espagne, ont annoncé mardi les autorités du pays. Ils sont accusés d'avoir séquestré un riche d'homme d'affaires français durant plus de deux mois.

Fin du cauchemar pour un riche d'homme d'affaires français. Pendant deux mois, il a été séquestré par plusieurs hommes à Marbella, une station balnéaire chic du sud de l'Espagne, a révélé mardi la police espagnole dans un communiqué. Les quatre ravisseurs, âgés de 45 à 57 ans, tous Français et décrits comme des "délinquants chevronnés", ont été interpellés à San Pedro de Alcantara, petite localité dépendant de la commune de Marbella. 

L'affaire a été révélée mardi, une semaine après son dénouement, mais l'alerte avait été donnée il y a plus d'un mois par les banques, à la suite d'"opérations bancaires qui étaient tout à fait atypiques", ont précisé les gendarmes français, qui ont travaillé sur le dossier avec la police judiciaire toulousaine et leurs homologues espagnols. La priorité était d'"identifier l'intégralité de l'équipe". Les malfaiteurs étaient recherchés depuis le braquage d'une armurerie à Carmaux (sud-ouest de la France) le 19 mai. Durant leur cavale, ils avaient blessé deux policiers, faits pour lesquels ils pourraient être poursuivis pour tentative de meurtre, selon une source proche du dossier.

Enchaîné dans un sous-sol pendant deux semaines

Trois jours après, ils avaient enlevé le riche entrepreneur. Après être passés à son domicile pour récupérer ses codes de cartes bancaires, des "dispositifs informatiques et des vêtements", ils l'avaient emmené en Espagne, jusqu'à Platja d'Aro, près de Girona (nord-est), puis à Marbella. Lors de sa détention à Platja d'Aro, dans son propre appartement, la victime a été enchaînée "dans un sous-sol pendant deux semaines". Ils l'avaient forcé à téléphoner à ses proches pour leur dire "qu'il allait parfaitement bien mais qu'il allait prendre quelques jours de vacances", a détaillé la police espagnole. Ils l'auraient ensuite forcé "à acquérir des biens pour ses ravisseurs, essentiellement de l'or", pour un montant évalué à 1,3 million d'euros.

L'homme enlevé a été libéré le 13 juillet dernier mais son calvaire ne s'est pas terminé là. Il restait surveillé à distance par les quatre truands à qui il devait verser 100.000 euros par semaine. "Il était terrorisé, explique un enquêteur. Il a subi un très fort traumatisme par cette séquestration d'une durée exceptionnelle". Par la suite, il a de nouveau été transporté vers un appartement loué à Marbella. Selon les premiers éléments de l'enquête, les délinquants s'étaient rencontrés en prison, où ils purgeaient des peines pour braquage ou homicide. Tous "avaient en commun d'avoir tiré au moins une fois sur un policier ou un gendarme". L'un d'eux, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, s'était évadé de prison. Cette spectaculaire affaire n'est pas sans rappeler l'enlèvement d'un jeune Espagnol, là aussi près de Marbella il y a un mois. Il avait été séquestré par dix ravisseurs français qui avaient tenté de lui soutirer une importante somme d'argent.

A LIRE AUSSI >> Marbella : dix Français arrêtés pour avoir enlevé un jeune Espagnol

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter