Canaries : les "touristes volcaniques" font déjà irruption pour admirer le réveil du Cumbre Vieja

Canaries : les "touristes volcaniques" font déjà irruption pour admirer le réveil du Cumbre Vieja

ATTRACTION - Sur l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, l'éruption d'un volcan assoupi depuis 50 ans a causé de très importants dégâts. Mais cela n’empêche pas les curieux de veiller jour et nuit pour assister à ce phénomène qu’ils assimilent à un spectacle.

Depuis dimanche 19 septembre, sur l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, tous les regards sont tournés dans la même direction... vers la coulée de lave du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption après 50 ans de sommeil. Que ce soit en famille ou discrètement depuis une voiture, petits et grands sont littéralement subjugués, malgré le danger que font peser les importantes émanations de gaz et de fumées qui continuent de s'élever dans le ciel.

Toute l'info sur

Le 20h

Tous les habitants menacés ont bien évidemment été évacués, soit plus de 6000 personnes. Parmi elles, figurent 400 touristes qui ont été transférés à Tenerife, une autre île de l'archipel, ont précisé les autorités. Certains ont pourtant choisi de rester à distance pour profiter du spectacle. Parmi eux, un jeune couple de Français en vacances sur l'île. "On est fasciné", lance la jeune femme, interrogée par le JT de 20H. 

Je trouve ça un peu effrayant, mais aussi très beau.- Une touriste belge

Et ils ne sont pas les seuls. Une famille belge a par exemple fait le déplacement pour ne rater aucune miette. "C'est la nature qui fait ce qu'elle veut, c'est merveilleux", reconnaît le père de famille. Tandis que sa fille aimerait se rapprocher, "mais c'est interdit", dit-elle. Et son autre fille d'ajouter : "Je trouve ça un peu effrayant, mais aussi très beau". 

Les photographes, bien équipés, sont également venus nombreux. Mais il y a aussi ceux à qui les photos ne suffisent pas et qui préfèrent rapporter une trace bien palpable. "C'est de la cendre ; j'en ramène à mon fils parce que c'est vraiment un souvenir unique", lance ainsi une habitante dans la vidéo en tête de cet article. 

La plupart de ces vulcano-touristes sont espagnols. Venus exprès des quatre coins du pays, ils n'attendent pour la plupart qu'une chose : que la nuit tombe afin d'admirer toute la beauté de ce phénomène. C'est d'ailleurs à ce moment-là que les spectateurs sont les plus nombreux. "J'adore ! Je vais même passer la nuit ici pour regarder ce grand volcan même si c'est dommage que des maisons aient été détruites", avance une touriste. 

Une attraction polémique

Pour autant, cette éruption volcanique, devenue attraction touristique, n'est pas du goût de tous, même si la ministre espagnole du Tourisme, Reyes Maroto, avait souhaité en début de semaine que "de nombreux touristes puissent profiter de ce que la nature a apporté à La Palma", qualifiant l'éruption de "spectacle si merveilleux de la nature", dans un entretien à la radio Canal Sur. Des déclarations qui lui ont valu les attaques, en particulier, de l'opposition de droite, étant donné les dégâts provoqués par les coulées de lave crachées par le volcan Cumbre Vieja. 

La ministre "prétend faire d'un malheur une attraction alors que des milliers de personnes sont évacuées", a fustigé le parti d'extrême droite VOX sur Twitter. "C'est une tragédie, un peu de sensibilité", a déploré de son côté la députée Ana Oramas, membre du parti Coalition Canaries, selon laquelle "les habitants des Canaries ne sont pas en train de blaguer". "Le gouvernement devrait être exclusivement concentré sur le fait de résoudre les problèmes liés à cette éruption", a critiqué, pour sa part, le maire de Madrid, José Luis Almeida, du Parti Populaire (droite).

Lire aussi

Il faut dire que même si l'éruption est belle, les dégâts qu'elle a provoqués dépasseraient déjà les 400 millions d'euros, avec 154 hectares de terrain et 320 bâtiments détruits par la lave, dont de nombreuses habitations abandonnées à la hâte par leurs occupants. Le Premier ministre, Pedro Sanchez, qui devait aller à New York pour l'assemblée générale des Nations unies, a retardé son voyage pour se rendre sur l'île, dimanche soir, afin de suivre les opérations d'évacuation mobilisant des centaines de membres de la police et de l'armée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.