Et si Dieu était une femme ? Le combat d'une religieuse pour ne plus l'appeler "Il"

Et si Dieu était une femme ? Le combat d'une religieuse pour ne plus l'appeler "Il"
International
DirectLCI
RELIGION – Une révérende anglicane se bat pour que Dieu ne se décline plus au masculin, puisque la femme serait autant à l'image du Seigneur que l'homme.

Dieu est une femme. C'est une possibilité en tout cas et Emma Percy, révérende anglicane à Oxford (sud du Royaume-Uni), souhaiterait qu'on ne la perde pas de vue. Membre du collectif "Women And The Church" (Watch, littéralement, "les femmes et l'Eglise"), elle tente de faire bouger les lignes pour les dames qui entrent dans les ordres. Son nouveau combat, et pas des moindres : cesser de désigner Dieu au masculin dans les textes, les services et les hymnes de l'Eglise d'Angleterre.

"Le genre, c'est une réalité humaine mais Dieu est au-dessus de cela"

D'ailleurs, voilà un bon moment que la femme d'Eglise âgée de 52 ans se penche sur la question. Elle explique à metronews : "Depuis le début des années 80, je réfléchis au féminisme, au christianisme et à l'image de la femme dans la tradition anglicane". Et derrière ce combat de mots, c'est bien sûr une lutte féministe qui se joue : cesser d'admettre que l'homme serait plus à l'image de Dieu que la femme. "Quand on dit 'Lui' pour parler de Dieu, on renforce l'idée selon laquelle il est un homme. Or dans la Bible, il y aussi des allusions à la femme pour parler de Dieu. Le genre, c'est une réalité humaine mais Dieu est au-dessus de cela. Si on parle de Dieu au masculin aujourd'hui, c'est uniquement parce que la tradition a toujours était dictée par les hommes", plaide Emma Percy

La révérende n'en est pas à son premier combat. L'an dernier déjà, Watch lançait une campagne au sein de l'Eglise anglicane afin qu'une femme accède pour la première fois au rang d'évêque. Victoire pour le collectif le 15 janvier dernier, avec la consécration de Libby Lane à Stockport. Mais cette nouvelle campagne sur le genre de Dieu s'annonce plus difficile encore : "Nous voulons réécrire tous les services de l'Eglise anglicane. Nous savons que cette bataille-là durera plusieurs années."

A LIRE AUSSI >> Rebaptiser la Déclaration des droits de l'Homme? "Ce combat est une évidence"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter