Etat islamique : l'ex-femme de Baghdadi, le "calife" de Daech, veut s'installer en Europe

International
DirectLCI
INTERNATIONAL - Une ex-femme du chef du groupe Etat islamique a confié vouloir s'installer en Europe pour y vivre "libre", dans un entretien avec un quotidien suédois publié jeudi. Elle revient également sur sa relation avec l'homme le plus recherché du monde, dont l'ascension à la tête du groupe terroriste est, pour elle, "un mystère".

"Je suis étiquetée terroriste alors que j'en suis loin". Depuis le Liban, Saja Al-Doulaimi a confié jeudi sa volonté de s'installer en Europe pour y vivre "libre". Sauf que cette jeune femme de 28 ans pourrait pâtir de son passé, puisqu'elle n'est autre que l'ancienne femme d'Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe Etat islamique.

"Je veux vivre dans un pays européen, pas un pays arabe", affirme au cours d'un entretien au quotidien suédois Expressen, précisant néanmoins que la charia est selon elle un gage de "liberté et de droits pour les femmes". Saja Al-Doulaimi a répondu au quotidien en compagnie de Hagar, la fille de 7 ans qu'elle a eu avec Baghdadi. La jeune fille explique d'ailleurs vouloir aller en Europe pour "étudier". Une comparaison d'ADN a confirmé qu'elle était bien l'enfant d'al-Baghdadi.

A LIRE AUSSI >> Tout savoir sur Daech : qui est Abou Bakr Al-Baghdadi, le "calife" de l'Etat islamique ?

Baghdadi, "un père de famille normal"

Au fil de l'interview, cette Irakienne revient sur son parcours pour le moins atypique. Née dans une famille bourgeoise, elle raconte avoir d'abord été mariée avec un Irakien membre de la garde personnelle de Saddam Hussein. Ils ont eu des jumeaux ensemble. Veuve, elle se remarie en 2008, sur les conseils de son père, avec al-Bagdhadi, qu'elle décrit comme un "père de famille normal", professeur d'université, adulé des enfants.

L'homme combat à l'époque dans les rangs d'al-Qaïda en Irak puis de l'organisation Etat islamique. En 2010, il prend les rênes de l'EI. Les Américains promettent une récompense de 10 millions de dollars pour sa tête. "Comment il est devenu l'Emir (désormais "calife", NDLR) de l'organisation terroriste la plus dangereuse du monde ? C'est un mystère", reconnait la jeune femme.

De l'histoire ancienne

Saja Al-Doulaimi affirme l'avoir quitté, enceinte, après trois mois de mariage. Elle s'est remariée avec un Palestinien, avec qui elle a eu un enfant. Elle sera arrêtée en novembre 2014 au Liban suite à une coopération entre les services de renseignements militaires libanais et un service secret étranger.

Selon Saja Al-Doulaimi, sa relation avec l'homme le plus recherché du monde est de l'histoire ancienne. "Notre dernière conversation remonte à 2009. Il m'a demandé si je voulais revenir, mais j'avais pris ma décision", dit-elle. "En quoi tout cela est ma faute ? J'ai été mariée avec lui en 2008. Nous sommes divorcés maintenant", conclut-elle, espérant un nouveau départ.

A LIRE AUSSI >>  Daech justifie le viol à répétition pour convertir les femmes

 Ci-dessous :  Saja Al-Doulaimi, après sa libération le 1er décembre 2015.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter