10 jours après l'avoir nommé, Trump vire déjà son nouveau (mais très contesté) dircom'

International
UBUESQUE - Anthony Scaramucci, directeur de la communication de Donald Trump à la Maison Blanche depuis seulement le 21 juillet, a démissionné lundi. En quelques jours, il s'était notamment fait remarquer par sa vulgarité.

L'ambiance délétère à la Maison-Blanche n'est pas prête de s'améliorer. Nouvel exemple ce lundi : Anthony Scaramucci, nommé il y a seulement 10 jours comme nouveau directeur de la communication de Donald Trump, a présenté sa démission.


Anthony Scaramucci s'était notamment fait remarquer par son extrême vulgarité. Issu du monde de la finance, il a ainsi suscité l'effroi en tenant la semaine dernière des propos insultants concernant d'autres hauts responsables de la Maison blanche, dont Steve Bannon et Reince Priebus, l'ex-secrétaire général limogé vendredi soir par Trump via un tweet.

Le New York Times affirme qu'il a été forcé de partir à la demande de John Kelly, le tout nouveau secrétaire général de la Maison Blanche. Dans un communiqué, la Maison-Blanche confirme le départ de Scaramucci et précise que ce dernier a jugé préférable de partir pour laisser le nouveau secrétaire général de l'administration présidentielle mettre en place ses propres équipes. John Kelly a été nommé pour remettre de l'ordre dans une Maison Blanche déchirée par les luttes intestines, souvent étalées au grand jour dans la presse à coups de fuites.

En vidéo

Donal Trump, un président très seul

Il n'est pas clair si Scaramucci va quitter la Maison Blanche, ou s'il continuera à y travailler à une autre fonction; précise le New York Times. Quoi qu'il en soit, avant même cette annonce, Donald Trump avait réfuté toute idée de chaos dans un tweet.

"Record de la Bourse, meilleures statistiques économiques depuis des années, chômage au plus bas depuis 17 ans, salaires en hausse, frontière sécurisée, C.S. (Cour suprême, Ndlr): pas de chaos à la MB", pour Maison Blanche, avait écrit le président.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter