Etats-Unis : 11 enfants retrouvés dans un état "déchirant" dans le taudis où ils étaient séquestrés

Etats-Unis : 11 enfants retrouvés dans un état "déchirant" dans le taudis où ils étaient séquestrés
International

La police d'Amalia a délivré de leur terrible sort 11 enfants enfermés dans des conditions déplorables, dans un taudis situé sur le territoire de cette commune du Nouveau-Mexique.

Ils étaient détenus dans "les pires conditions de vie et de pauvreté que j'aie jamais vues", confie un des policiers qui les a délivrés. Onze enfants âgés d'un à 15 ans ont été délivrés d'un repaire délabré tenu par des hommes armés, dans l'Etat américain du Nouveau Mexique, a annoncé la police locale, qui avait été mise sur la piste dans le cadre d'une enquête, commencée l'an passé, après la disparition d'un enfant de trois ans.

L'enquête s'était accélérée après la réception par les autorités d'un "message envoyé par un tiers", qui disait "nous sommes affamés et nous avons besoin de nourriture et d'eau", précise le shérif Jerry Hogrefe, qui avait jusqu'à présent suivi la ligne, plus prudente, du FBI, qui ne jugeait pas qu'il y avait "assez de motifs valables pour entrer dans la propriété", un "complexe de fortune entouré de pneus et d'un mur de terre", dans la commune d'Amalia, située au nord de l'Etat frontalier du Mexique.

Le 2 août, le shérif diffuse un mandat de perquisition pour cet endroit, où le père de l'enfant et un autre homme sont soupçonnés de se cacher. Dans ce taudis, "une caravane étroite, enterrée dans le sol, couverte de plastique, sans eau, ni canalisations ni électricité", la dizaine d'hommes mobilisés trouvent deux hommes, armés d'un fusil d'assaut, de quatre pistolets chargés et de cinq chargeurs contentant trente balles.

"Des réfugiés du Tiers-monde"

En dépit de la mauvaise volonté des deux hommes, l'intervention se termine sans blessés. Outre les deux hommes, sont retrouvés trois autres adultes et, donc, onze enfants, "ressemblant à des réfugiés du Tiers-monde", privés de nourriture et d'eau fraîche, de chaussures, vêtus de "chiffons sales" et privé d'hygiène personnelle, dans ce que la police décrit comme un spectacle "déchirant".

Les deux hommes, Lucas Morten et Siraj Wahhaj, ont été interpellés : le premier est poursuivi pour avoir hébergé un fugitif, et le second, pour enlèvement d'enfant. Les trois autres adultes, trois femmes, que la police soupçonne d'être les mères des enfants, ont aussi été placées en garde à vue. Les onze enfants ont été placés en garde préventive. Le petit disparu se trouve-t-il parmi eux ? La police n'a pas donné de détails.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent