Etats-Unis : trois Etats ravivent la peine de mort

International

PEINE DE MORT – Trois Etats américains ont profité des référendums parallèles à la présidentielle pour se prononcer pour des mesures en faveur de la peine capitale.

Les résultats ont porté un coup aux militants abolitionnistes. Dans l’Oklahoma, le Nebraska et la Californie, les référendums parallèles au scrutin présidentiel ont donné lieu à une victoire du vote en faveur de la peine de mort. Alors que la tendance est au déclin de la peine capitale en Amérique, le choix de la population a de quoi surprendre, même s’il ne devrait pas entraîner un bond dans les exécutions.

Le Nebraska a rétabli la peine de mort avec 61% des voix, annulant ainsi une loi du Parlement local qui l’avait abolie l’année dernière. La prochaine exécution ne devrait pourtant pas arriver de sitôt, l’Etat du centre du pays se heurtant au manque de substances létales. Un problème qui touche la très grande majorité des 31 Etats appliquant la peine de mort, les firmes pharmaceutiques pour la plupart européenne refusant de les approvisionner. La dernière exécution dans le Nebraska  remonte à 1997.

Lire aussi

    Avec 741 personnes dans le couloir de la mort, la Californie veut accélérer les procédures

    Dans l’Oklahoma, le résultat a donné à deux contre un la victoire  d’une mesure ancrant la validité de la peine de mort dans la Constitution de l’Etat. Elle permet ainsi d’éviter d’éventuels recours judiciaires des avocats des condamnés. Cette nouvelle loi permet aussi de choisir "tout mode d’exécution non interdit par la Constitution des Etats-Unis", afin de pouvoir recourir à l’inhalation d’azote pour infliger la peine capitale.

    Les Californiens ont eux choisi de rejeter à 54% la mesure proposant d’interdire la peine de mort et ont accepté celle visant à accélérer la procédure et limiter les possibilités d’appels. Les exécutions sont actuellement gelées en Californie en raison de litiges sur la constitutionnalité du mode d'injection létale. Les experts s'attendent à ce que les blocages judiciaires s'y prolongent. L’Etat le plus peuplé du pays n'a exécuté personne depuis une décennie, mais il compte le couloir de la mort le plus rempli des Etats-Unis, avec 741 condamnés. 

    Cette année, le nombre d’exécutions en Amérique devrait être le plus bas depuis 1991. La pénurie des substances pour les injections létales et le contexte de judiciarisation croissante des procédures rendent extrêmement long le processus de la peine de mort.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter