Etats-Unis : un buste inestimable de Napoléon sculpté par Rodin croupissait depuis des années dans le hall d’une mairie

Etats-Unis : un buste inestimable de Napoléon sculpté par Rodin croupissait depuis des années dans le hall d’une mairie

DirectLCI
INSOLITE – La découverte a été faite un peu par hasard : à Madison, dans le New Jersey, une statue de l’hôtel de ville est en fait... un buste taillé par le célèbre sculpteur français Auguste Rodin.

La sculpture dormait dans un coin du conseil de l’hôtel de ville de Madison, dans le New Jersey. Discrète, oubliée là depuis des années. Personne, au Hartley Dodge Memorial, le bâtiment qui fait office de mairie, n'avait la moindre idée de ce qu’elle était, ni ce qu’elle représentaIt. Mais la semaine dernière, une découverte a tout changé.  


En 2014, la fondation Hartley Dodge, qui s’occupe des œuvres d’art du bâtiment, embauche une jeune femme de 22 ans, Mallory Mortillaro, comme archiviste. Elle commence à répertorier tout ce qui se trouve dans le bâtiment. C’est comme ça qu’elle tombe sur le buste de Napoléon Bonaparte qui avait été poussé contre un mur de la pièce. Des rénovations ont eu lieu ces dernières années dans le bâtiment, et la sculpture vient de passer deux ans dans une boite de contreplaqué, pendant la période de travaux, entourée de marteaux piqueurs et de débris de construction. 


Mallory Mortillaro a passé  ses mains sur la base du buste et sent quelque chose de ciselé sous ses doigts. Elle regarde, et n’en croit pas ses yeux : cette petite entaille était en fait la signature du sculpteur, Auguste Rodin. 

"J’étais intriguée, et un peu confuse, ne sachant pas pourquoi cette pièce était ici, sans que personne ne sache quoi que ce soit à ce sujet", raconte Mallaury Mortillaro à CNN. Elle va faire part de sa trouvaille au président de la fondation, Nicolas Patt, qui ne la croit d’abord pas. Avant qu’elle n’insiste : "Tu ne comprends pas, je pense que nous avons un Rodin."

Reste que la fondation n'avait aucune idée sur la façon dont le buste est entré dans le bâtiment, ni d’où il venait. Mallory Mortillaro a commencé à tenter de déterminer l'authenticité de la pièce. "Je n'avais pas beaucoup de chance jusqu'à ce que je sois en contact avec le musée Rodin", raconte-t-elle. Un expert en la matière, Jérôme Le Blay, ancien membre du musée Rodin à Paris, lui écrit et lui dit qu’il va prendre l'avion de Paris pour voir la pièce. Jérôme Le Blay lui raconte que le monde de l'art avait perdu la trace de cette pièce il y a des décennies. 


La pièce avait en fait été commandée en 1904 et achetée quatre ans plus tard par l'industriel Thomas Fortune Ryan. Elle a ensuite passé plusieurs années au Metropolitan Museum of Art avant d'être achetée en 1933 par Ethel Geraldine Rockefeller Dodge lors d'une vente aux enchères. Le buste a été installé dans le bâtiment commémoratif en 1942.

La découverte de ce buste a été rendue publique la semaine dernière. Le public a pu en profiter un peu, mais la statue est en train d’être acheminée vers le musée d’art de Philadelphie, où il est prêté pour le centenaire de la mort de l’artiste, le mois prochain. Le buste vaut, d’après la fondation, 4 millions d’euros. Mais la fondation n’a aucune intention de le vendre. 

Plus d'articles

Sur le même sujet