Aveux de meurtre ou fiction ? Une vieille interview d’O.J. Simpson refait surface et dérange l’Amérique

DirectLCI
EXHUMÉ – Un entretien de l’ancienne star du football américain O.J. Simpson tourné en 2006 et diffusé dimanche soir sur la Fox suscite le trouble outre-Atlantique. Face aux caméras, "The Juice" se livre à un compte-rendu présumé fictif du double meurtre dont il a été accusé en 1994.

"Tout était couvert, aurait été couvert de sang. C'était atroce. C'était vraiment atroce." La conclusion de l’entretien fait froid dans le dos. Après la diffusion dimanche soir sur la Fox d'une interview oubliée datant de 2006, l’affaire O.J. Simpson se retrouve brusquement remise sur le devant de la scène. Dans un compte-rendu présumé fictif du double meurtre dont il a été accusé en 1994, l’ancienne gloire des Buffalo Bills se livre à une sorte de confession pour le moins perturbante. De faux aveux qui devaient initialement servir de base à un livre intitulé "Si je l'avais fait" mais que son éditeur avait finalement choisi d’abandonner face à la polémique provoquée.

Il faut dire que la séquence a de quoi déranger. "Je vais vous raconter une histoire que vous n'avez jamais entendue jusque-là", commence O.J. Simpson, d’abord hésitant – "c'est très difficile pour moi de faire ça (…) parce que c'est hypothétique", explique-t-il – et semblant parfois se demander ce qu’il fait là. Il poursuit : "Elle se passe la nuit du 12 juin 1994, et concerne le meurtre de mon ex-femme, Nicole Brown Simpson et son jeune ami Ronald Goldman. Oubliez tout ce que vous croyez savoir à propos de cette nuit, car je connais les faits mieux que personne. C'est une histoire sur laquelle tout le monde s'est trompé."

Vrai "moment de télé" ou sensationnalisme indécent ?

Il relate alors qu'une dispute opposant les deux hommes au duo formé par Nicole et Ron Goldman. "Les choses se sont envenimées. Je me souviens que Nicole est tombée et qu'elle s'est fait mal. Le mec s'est mis à faire du karaté et je me suis dit : 'Eh bien, tu crois que tu peux me botter les fesses ?'", détaille-t-il, mêlant souvent le conditionnel à l’indicatif. "Je me souviens avoir saisi le couteau - je me souviens bien de cette séquence, quand j'ai pris le couteau de Charlie. (…) Après cela, honnêtement, je ne me souviens plus, à part que je me tiens là et qu'il y a plein de choses autour. Du sang et des choses."

La Fox est tombée du wagon de la décence humaineEntertainment Weekly, magazine spécialiste des médias et du divertissement

Accusé pour ce double-meurtre survenu à Los Angeles, celui qui est surnommé "The Juice", avait été acquitté en octobre 1995. Un procès fleuve et surmédiatisé, dont le verdict continue, plus de 20 ans après, de susciter la controverse. Paradoxalement, à peine deux ans plus tard, contribuant à alimenter encore un peu plus les débats, l’ex-star de football américain avait été condamné à payer plusieurs millions de dollars de dommages-intérêts au civil. Devenu paria pour certains, O.J. Simpson est emprisonné en 2008 pour une attaque à main armée commise un an plus tôt à Las Vegas. Il bénéficiera d’une libération conditionnelle en 2017. 

Silencieux depuis, O.J. Simpson se retrouve donc, presque malgré lui, de nouveau sous le feu des projecteurs. Son cas suscite en tout cas toujours autant d’intérêt. De fait, l’entretien (voir la bande-annonce ci-dessus) a été largement commenté par les médias américains, partagés entre l’attrait pour ce "moment de télé" et son sensationnalisme jugé indécent. Le magazine spécialisé Entertainment Weekly estime par exemple que la Fox est "tombée du wagon de la décence humaine", tandis que le New York Times s’interroge : cette interview est-elle "passionnante", "vulgaire" ou "les deux" ? Une certitude : elle ne laisse (quasiment) personne insensible.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter