États-Unis : 13 frères et sœurs âgés de 2 à 29 ans découverts enchaînés et affamés

DirectLCI
FAIT DIVERS - En Californie, la police est venue au secours de 13 personnes, tous frères et sœurs âgés de 2 à 29 ans, séquestrés à leur domicile. Les parents ont été inculpés d'actes de torture.

Découverte sordide pour la police américaine lundi. Une équipe a découvert 13 frères et soeurs, âgés de 2 à 29 ans, séquestrés au domicile familial en Californie. Certains étaient enchaînés à leur lit. Les parents ont été inculpés d'actes de torture, ont fait savoir les autorités, qui n'ont pas précisé leurs motivations. Ils seront présentés jeudi à la justice. Une caution de neuf millions de dollars chacun a été fixée pour une éventuelle remise en liberté. La police a pu intervenir après avoir été contactée par une adolescente de 17 ans qui a réussi à s'enfuir du domicile familial, situé à Perris, à une centaine de kilomètres de Los Angeles.


À sa vue, les policiers ont cru avoir affaire à une enfant d'une dizaine d'années. Afin de donner l'alerte, la jeune fille a utilisé un téléphone portable trouvé dans la maison, précise le bureau du shérif du comté de Riverside. Selon les informations de CBS News, l'adolescente a affirmé aux autorités que ses parents séquestraient ses frères et soeurs, dont certains étaient même attachés avec des chaînes et des cadenas. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, "les victimes semblaient sous-alimentées et très sales", précise le shérif, et étaient dans le noir. Une odeur nauséabonde infestait les lieux.  Celui-ci indique également que les officiers ont été choqués de découvrir que parmi les 13 frères et soeurs retrouvés, sept sont majeurs bien qu'ils paraissent plus jeunes. 

On aurait dit que les enfants avaient très peurWendy Martinez, une voisine de la famille Turpin

David Allen Turpin, 57 ans, et Louise Anna Turpin, 49 ans, parents des 13 enfants ont été interpellés, placés en détention et inculpés chacun de neuf chefs de torture et de dix chefs de mise en danger de la vie d'un enfant. Les services de protection de l'enfance ont ouvert une enquête. Selon plusieurs témoignages de voisins de ce quartier résidentiel, la famille Turpin ne sortait que très rarement. Wendy Martinez, 41 ans, a raconté avoir eu un seul contact avec la famille. C'était en octobre dernier, alors qu'elle passait devant la maison familiale. Quatre des enfants étaient dans la cour pendant que leur mère regardait depuis le perron. Tous sont restés silencieux. "On aurait dit qu'ils avaient très peur", a déclaré Wendy Martinez. "Comme s'ils n'avaient jamais vu personne auparavant".


Sur Facebook, une page visiblement créée par les parents Turpin les montre en habits de noces, entourés de dix filles en robes à carreaux mauves, et de trois garçons en costume sombre. Des clichés montrent le couple échangeant des alliances devant un homme habillé en Elvis Presley et tenant un micro, évoquant les mariages "kitsch" de Las Vegas. Leur portfolio d'images sur la page Facebook les représente lors d'une autre cérémonie de mariage ou d'anniversaire d'épousailles dans la même tenue avec le même avatar d'Elvis mais plus jeunes, en 2013 - le bébé n'est pas encore né.

   

D'autres photos datant de 2010 à 2016 montrent le couple entouré de ses enfants tous souriants, en jean et T-shirt rouge ou rose. Sur l'un des clichés, le bébé est tenu par sa mère et vêtu d'un T-shirt où l'on lit "maman m'aime". Sur une autre photo de couverture publiée en avril 2016, les 13 enfants apparaissent avec leurs parents, tous souriants et portant le même tee-shirt  rouge avec chacun un numéro, semblant les classer du plus âgé au plus jeune : on y voit notamment "thing 3" ("chose 3"), "thing 5" ou encore "thing 12".

Une famille recluse

Une autre voisine, Kimberly Milligan, a confié au quotidien Los Angeles Times qu'elle trouvait la famille étrange : les enfants étaient très pales, ils avaient "le regard de ceux qui veulent se rendre invisibles", ils ne sortaient jamais jouer alors qu'ils étaient très nombreux. "Je me suis dit qu'ils suivaient des cours à domicile", ajoute-t-elle. "On sentait qu'il y avait quelque chose de louche".


Selon les informations disponibles auprès de l'État de Californie, David Turpin est directeur de l'école Sandcastle Day School. Un site internet du département de l'Éducation évoque une ouverture de l'établissement en 2011, l'adresse correspondant au domicile de la famille Turpin. D'après le Los Angeles Times citant des registres publics, le couple vivait à cette adresse depuis 2010 et auparavant au Texas. Ils auraient fait faillite deux fois. 


La famille aurait déposé le bilan en 2011. Selon une employée du bureau juridique qui a géré le dossier de faillite, le couple paraissait sympathique et parlait de façon chaleureuse à ses enfants. "Ils semblaient être des gens très gentils", a-t-elle précisé.

Plus d'articles

Sur le même sujet