États-Unis : un jeune noir abattu de 20 balles à cause de… son smartphone

États-Unis : un jeune noir abattu de 20 balles à cause de… son smartphone

INDIGNATION – Un homme de 22 ans a été abattu dimanche soir dans son jardin par la police de Sacramento, en Californie. Les agents ont cru que ce jeune noir, qui avait pris la fuite, était armé alors qu’il tenait juste son smartphone en main. Ils lui ont tiré dessus à 20 reprises.

Encore une affaire qui risque de faire grand-bruit outre-Atlantique. Un jeune homme a été abattu dans le jardin de ses grands-parents de 20 balles, dimanche soir. Il est décédé sur le coup. Les deux agents de la police de Sacramento (Californie) qui le poursuivaient ont cru qu’il était armé, révèle la presse américaine.

Stephon Clark, 22 ans, a été rattrapé à son domicile de South Sacramento, la capitale de l'Etat. La police sillonnait les rues après avoir été appelée pour des bris de vitres de voitures et de la porte en verre d’une maison voisine. Le jeune noir refusant d’obtempérer à leurs injonctions alors qu’il pénétrait par l’arrière-cour de la maison, les policiers ont ouvert le feu quand il a tendu les bras en leur direction, un objet en main. Selon le bureau du shérif, ils ont cru qu’il tenait alors une arme.

En vidéo

ARCHIVES - Un "Mannequin Challenge" contre les violences policières envers les Afro-américains

Black Lives Matter monte au créneau

Mais en examinant le corps de plus près, ils ont réalisé qu’il n’était en fait en possession que de son seul téléphone portable, a reconnu la police de Sacramento mardi dans une mise à jour de l’enquête. Stephon Clark, père de deux enfants de 1 et 3 ans, vivait avec ses grands-parents depuis un mois après avoir été libéré de prison. "La  seule chose que j'ai entendue, c'était pow, pow, pow, pow et je suis tombée par terre", a déclaré sa grand-mère au Sacramento Bee. "J’ai ouvert le rideau et il était mort." Une enquête a été ouverte par les procureurs du district et de la ville. Les deux policiers ont été placés en congé administratif.

Les réactions n’ont pas tardé. Le mouvement Black Lives Matter a rapidement tweeté pour rappeler que Nikolas Cruz, qui a tué 17 personnes à Parkland, a été arrêté calmement par la police quand Stephon Clark a reçu 20 balles alors qu’il ne tenait que son téléphone.

La productrice et comique Wakanda Sykes n’a pour sa part  pas manqué de noter que la police recherchait quelqu’un soupçonné de vandalisme, pas un tueur de masse. Un conseiller municipal a demandé la fourniture des vidéos, notamment de l’hélicoptère qui a survolé la zone et participé à la poursuite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Migrants : "Je suis surpris des méthodes quand elles ne sont pas sérieuses", lance Emmanuel Macron à Boris Johnson

EN DIRECT - Nouveau variant du Covid-19 : l'Italie et l'Allemagne vont refuser les passagers venus d'Afrique australe

Port du masque : voici les lieux où vous allez devoir le remettre

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Covid-19 : Olivier Véran annonce un renforcement des contrôles aux frontières et le retour du test obligatoire pour l'Outre-mer

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.