Etats-Unis : Chelsea Manning a-t-elle tenté de mettre fin à ses jours en prison ?

International

WIKILEAKS - Condamnée à purger 35 années de prison dans un pénitencier du Kansas, l'ancienne analyste du renseignement en Irak, qui avait livrée des milliers de rapports militaires classés "secret défense", a été hospitalisée mercredi 6 juillet après une tentative de suicide, selon un journaliste.

Dans son pénitencier du Kansas, l'ancienne analyste de l'armée américaine en Irak, Chelsea Manning, purge une peine de 35 ans de prison pour avoir livré à Wikileaks des documents classés "secret défense". Mais mercredi 6 juillet, l'ex-militaire transgenre, connue pour son activisme online, aurait tenté de mettre fin à ses jours dans sa cellule, annonce un journaliste de CNN

Brièvement hospitalisée

Si la tentative de suicide de Chelsea Manning n'a pas été confirmée, notamment par ses avocats, l'armée américaine a cependant confirmé que l'ex-soldate avait bien été brièvement hospitalisée dans un hôpital local près de la prison de Fort Leavenworth dans la matinée. Ses proches ne pourront d'ailleurs prendre contact avec elle que vendredi, a par ailleurs déploré l'équipe d'avocats qui la défend.

Sur Twitter, l'information a fait réagir Edward Snowden, lanceur d'alerte, empêché de retourner aux Etats-Unis sous peine d'être poursuivi en justice pour avoir révélé le scandale des écoutes de la NSA. "Nous demandons à l'armée de permettre immédiatement aux avocats et aux amis de Chelsea de prendre contact avec elle", exige pour sa part Nancy Hollander, une de ses avocates.

EN SAVOIR+ >> WikiLeaks : Chelsea Manning tweete depuis sa cellule de prison
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter