"Chirurgie esthétique", "Folle au faible QI"... : Trump insulte une journaliste, et ça passe (très) mal

"Chirurgie esthétique", "Folle au faible QI"... : Trump insulte une journaliste, et ça passe (très) mal

DÉRIVE - Une fois de plus, Donald Trump aurait mieux fait de se taire. Le président a insulté jeudi une journaliste américaine pour la seule raison qu'elle avait osé le critiquer lors de son émission. Ce nouveau dérapage a été très mal vu, y compris au sein de ses propres rangs.

Pas un jour sans que Donald Trump ne fasse parler de lui avec ses tweets. Jeudi, le président américain a poursuivi sa croisade contre les médias en attaquant gratuitement et de façon insultante une journaliste de la chaîne MSNBC. Celle-ci l’avait critiqué lors de son émission. "J'ai entendu dire que Morning Joe, une émission qui fait peu d'audience parle mal de moi (je ne la regarde plus)", a écrit le président au sujet de la matinale présentée par les journalistes Mika Brzezinski et Joe Scarborough. "Alors comment se fait-il que la folle Mika au faible QI, avec Joe le psychopathe soient venus à Mar-a-Lago (résidence de Trump en Floride, NDLR) trois nuits d'affilée autour du Nouvel An, et aient insisté pour me rejoindre. Elle saignait abondamment à cause d'une chirurgie esthétique au visage. J'ai dit non!", a-t-il poursuivi. Un nouveau dérapage qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Lire aussi

Critiqué jusque dans les rangs républicains

Après ces tweets haineux, les réactions n'ont pas tardé à abonder, à commencer par celle de la chaîne MSNBC, pour qui "c'est un triste jour pour l'Amérique quand le président passe son temps à harceler, à mentir et à déverser de mesquines attaques personnelles au lieu de faire son travail". Interviewée en direct à ce sujet à l'antenne, Susan Collins, sénatrice républicaine, a dénoncé cette nouvelle sortie de Trump, estimant que ses tweets étaient "complètement inappropriés". "Je pense qu'il doit apprendre à mieux apprécier les rôles joués par les trois branches du gouvernement et par les médias", ajoute-t-elle.

Lire aussi

Même son de cloche chez Paul Ryan, l'homme fort du Congrès et chef de file des républicains à la Chambre des représentants. "Cela ne me paraît pas être un commentaire approprié et le but que nous essayons d'atteindre et d'améliorer le ton et la civilité du débat et cela n'y contribue évidemment pas", a-t-il déclaré depuis le Capitole.

"Inapproprié. Indigne. Pas présidentiel", a tweeté de son côté l'ancien candidat à la primaire républicaine et gouverneur de la Floride, Jeb Bush.

Le sénateur Lindsey Graham, qui a déjà eu des mots très durs pour Donald Trump par le passé, a lui aussi vivement réagi: "M. le président, votre tweet n'était pas à la hauteur de votre fonction et symbolise ce qui ne va pas dans la politique américaine, ce n'est pas la grandeur de l'Amérique".

Au début de la semaine, trois journalistes de CNN avaient été contraints de démissionner après la publication d'un article dont les informations n'avaient pas été assez bien vérifiées. Il portait sur les liens entre un proche du Président américain et la Russie.  Donald Trump, lui, s'était frotté les mains en apprenant la nouvelle. "Fake news CNN fait des changements de management importants après avoir été pris en train de divulguer de fausses histoires russes", se délectait-il dans un tweet avant de poursuivre dans un autre : "CNN a été pris la main dans le sac avec ses fake news. Mais qu'en est-il des autres, NBC, CBS et ABC? Qu'en est-il du New York Times et du Washington Post en déclin? Que des infos bidon".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.